Actualité

Wadagni : Les confidences du ministre des finances sur l'économie nationale et le social sous la Rupture

L’investigateur 18/01/2023 à 12:15

C’est un secret de polichinelle que le social reste la préoccupation majeure du gouvernement de la rupture. C’est dans cette optique, que le chef de l’État Patrice Talon emploie les grands moyens, a révélé le ministre de l’Économie et des Finances Romuald Wadagni.

Pour l’argentier national, l’économie béninoise se porte à merveille, nous apprend le quotidien Le béninois libéré. Et bien sûr, lors de leur visite au Bénin en novembre dernier, les membres de la délégation du Fond monétaire international ont fait la même remarque. Selon le ministre d’Etat Romuald Wadagni, le Chef de l’État a voulu mettre l’accent, pour ce deuxième quinquennat, sur ce qu’il est convenu d’appeler le « hautement social » et c’est le budget de l’État 2023 qui va couvrir une grande partie.

Lire aussi : Bénin : interdiction de vente de 02 médicaments sur le marché

Au nombre de ces mesures sociales comprises dans le budget 2023, le ministre a insisté sur celle relative à l’augmentation du SMIG de 30 % pour améliorer le niveau de vie des salariés à revenus plus faibles. De même que des augmentations de salaires dans la fonction publique allant de 3 % à près de 70 %. De même « les taux d’augmentation les plus élevés seront pour les salaires les plus faibles afin de réduire les inégalités et de donner davantage de pouvoir d’achat aux personnes qui en ont le plus besoin. Ces mesures nécessiteront de l’État un effort financier de près de 60 milliards de FCFA sur la masse salariale dès la première année d’application », a précisé le ministre l’économie et des finances, Romuald Wadagni.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer