Actualités

Supposé Impôt sur salaire : Faux, la CSTB de Kassa Mampo n’est-elle pas allée trop vite en besogne ?

Deo Gratias HOUNKPATIN, L’investigateur 5/02/2024 à 09:53

La Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB) se retrouve au cœur d’une controverse, et ceci, suite à sa dernière déclaration, liée aux salaires des fonctionnaires. Dans cette dernière, l’organisation syndicale dirigée par Kassa Mampo pointe du doigt, l’exécutif via le trésor public, pour des salaires impayés ou taxés injustement à la fin du mois de janvier 2024.

A la faveur d’un communiqué en date du mardi 30 janvier, le secrétaire général de la CSTB, Kassa Mampo a indiqué que des fonctionnaires ont constaté des diminutions salariales, qu’il attribuait à une augmentation inattendue d’Impôt sur les Traitements et Salaires (ITS), ainsi que l’apparition mystérieuse d’une nouvelle ligne de retenue intitulée "versement patronal sur salaire". Ces diminutions seraient comprises entre 20.000 F et 150.000 F. et pire, certains travailleurs n’auraient même pas reçu leur salaire.

Kassa Mampo dénonçait à tort, un manque de communication dû à une augmentation des impôts sur traitement des salaires. Or, selon les informations de L’Investigateur, les variations salariales ne résultent pas de politique d’une augmentation encore moins du fait de l’affichage de l’alignement versement patronal sur salaire qui, si c’était vrai, nous le savons tous, n’a pas vocation à affecter le salaire net des agents de l’état.
Un dysfonctionnement aurait occasionné sur une centaine d’agents, sur les dizaines de millier de fonctionnaires, sur le paiement de salaires positionnés déjà, comme d’habitude chaque date 20 du mois en cours.

Lire aussi : [Bénin  : Réaction vigoureuse de Todjinou à la mise à la retraite d’office des hommes en uniforme)>https://www.linvestigateur.info/?Benin-Reaction-vigoureuse-de-Todjinou-a-la-mise-a-la-retraite-d-office-des&var_mode=calcul]

Dès que ceci fut identifié, la diligence des procédures mises en place, rapporte une source fiable, a permis d’exécuter des mesures correctives, qui ont généré des virements complémentaires pour rétablir l’équité salariale.
Notre source rapporte aussi que contrairement à des rumeurs distillées sur la toile depuis plusieurs mois, le gouvernement béninois n’a aucun problème de trésorerie, encore moins, de difficultés sur le paiement de salaires qui ont toujours été payés à bonne date par le trésor public.

Au vu de la célérité dans le règlement de ce problème ponctuel, il coule de source que la dénonciation de la CSTB qui n’avait plus sa raison d’être, est peut-être motivée par d’autres facteurs, et que la CSTB en organisation supposée responsable, aurait pu peut être dans son bon rôle, se rapprocher préalablement de l’administration compétente.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook