Actualités

Suicide d'un AME à Avrankou : ses pairs appellent Talon à penser à l'amélioration des conditions des enseignants

L’investigateur 8/12/2023 à 18:45

Enseignant des Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) au Collège d’Enseignement Général (CEG) de Gbozounmè dans la commune d’Avrankou, le Sieur Remi Z. s’est suicidé le mardi 5 décembre dernier. Il a été retrouvé dans un puits, laissant dans la détresse, ses proches parents et collègues enseignants.

Il est vrai que les causes de son décès ne sont pas encore connues, mais Pierrot Akodjènou, l’un des porte-paroles de la Fédération Nationale des Collectifs des Enseignants Pré-Insérés du Bénin, a réagi à sa disparition tragique.
En effet, cette mort de l’enseignant (AME) dont les causes demeurent inconnues, appelle à une réflexion sur les conditions de travail des enseignants, selon ses pairs. C’est dans ce sens que M. Pierrot Akodjènou, est intervenu sur une radio de la place hier, pour attirer l’attention des autorités.
« Chaque année, il y en a plus d’une dizaine (NDLR Aspirants au Métier d’Enseignant) qui meurent. Ce n’est pas bien. Il faut que les autorités fassent quelque chose pour améliorer les conditions de vie et de travail de cette jeunesse qui n’en pouvant plus, se donne la mort. Il faudrait que les autorités fassent parler leur cœur », a déclaré l’intervenant, M. Akodjènou.

Lire aussi : [Bénin : suicide d’un aspirant au métier d’enseignant dans le département de l’Ouémé)>https://www.linvestigateur.info/?Benin-suicide-d-un-aspirant-au-metier-d-enseignant-dans-le-departement-de-l&var_mode=calcul]

Il poursuit en disant que « Les conditions de vie des AME laissent à désirer ». Malgré les promesses des autorités chaque année. « On nous parlera de 11 mois de salaires, on nous parlera de promesse miroitée mais où en sommes-nous jusque-là ? Ce n’est pas bien. On ne va pas prendre une éternité et réfléchir sur la question du reversement », se désole-t-il. « Il faut que le président Patrice Talon fasse l’effort de régler ce problème une fois pour toute », a-t-il ajouté.
Certes, les AME se plaignent en dépit des efforts du gouvernement mais les réelles causes du décès de l’enseignant de SVT qui s’est donné la mort, ne sont pas encore connues.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook