Bénin

Sado, « l’honorable, il s’est déshonoré », réplique d'un citoyen après les propos du député lors de la tournée gouvernementale

L’investigateur 16/05/2022 à 16:33

Nazaire Sado, député de la 23è circonscription électorale en a eu pour son grade après ses propos tenus devant les populations, venues à la rencontre les membres du gouvernement à Bohicon. Non seulement ses propos alimentent la polémique sur la toile, mais également dépassé, un citoyen de sa localité lui a répondu dans des termes plus ou moins discourtois.

Pour Nazaire Sado, député à l’Assemblée nationale, le peuple doit éviter de faire certaines dépenses jugées inutiles par ces temps de marasme économique qui courent. A cet effet, il souhaite que les fonctionnaires de l’Etat se mettent désormais en uniforme et, par la même occasion a suggéré que les femmes n’investissent plus dans les cheveux, juste se natter. "Avec la cherté de la vie, il y a des choses qu’on ne faisait pas et qu’il faut commencer à faire. Dans l’administration publique, on doit imposer un uniforme à tous les fonctionnaires. Dans l’administration publique, les tenues doivent être les mêmes", a suggéré le député.
Plus loin il dira que les citoyens injectent de fortes sommes dans les futilités." On veut voir celui qui portera le tissu le plus coûteux, alors qu’il n’y a pas les moyens", a déclaré publiquement l’élu du peuple.

| Lire aussi : Bénin : de nouvelles nominations à la police Républicaine (liste)

| Lire aussi : Houéyogbé : ‘’ nous sommes fatigués, on a faim’’, crache un citoyen à la délégation gouvernementale en tournée

Propos jugés énervants par un citoyen de Bohicon qui s’est exprimés dans un audio devenu viral sur la toile.
En effet, selon ce citoyen, le député a ‘’déraillé ‘’ devant les populations puisqu’il estime que l’honorable Nazaire Sado bénéficiera d’autres tribunes pour exprimer sa pensée, notamment le parlement.
« Il n’y a rien de plus énervant que ce qu’il a radoté la dernière fois. Ce n’est pas le cadre idéal pour le dire, sinon qu’il pourra le dire au parlement », a maugréé le citoyen qui par finir a conclu que « l’honorable, il s’est déshonoré ».

Trop excessif et survolté, il a dû mettre un peu d’eau dans son vin à travers ses propos parce qu’avec de la retenue, il s’est rendu compte qu’un peu plus, on dira qu’il a insulté un député.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer