Bénin

Madougou : voici un cri de cœur la candidate des Démocrates dans le cadre des élections

L’investigateur 9/02/2021 à 13:03

Profitant d’une prière organisée à l’intention des siens, partis dans l’au-delà, la candidate des Démocrates, Réckya Madougou lance un appel à la mouvance. Elle souhaite simplement la libération des parrains pour le compte des élections du 11 avril prochain. Lire son cri de cœur.

Libérez Les Parrainages
Si vous ne craignez pas la razzia dans les urnes...message de Reckiath Madougou depuis Parakou
Appel de la place Bio Guerra
Chers amis,
C’est depuis la place Bio Guerra à Parakou, la terre de mes aïeux, contrée où gît mon père ensevelit au milieu des siens sous la latérite de la savane enveloppant la cité des Koborou.
C’est depuis cette place emblématique de souvenirs et de symbole que je vous adresse cet appel.

Lire aussi : Ganiou Soglo : « je ne suis pas en grande forme, j’ai trois à quatre cotes fêlées »

Je suis sensible à vos peines, j’entends votre rage face à leurs aboiements contre ma candidature à votre service.
Je suis imperméable à leurs menaces
Je suis imperméable aux intimidations
Je suis imperméable aux diatribes des activistes qu’ils ont lâché à mes trousses sur les réseaux sociaux
Je resterai insensible aux forfaitures des 250 nouveaux activistes qu’ils viennent de recruter pour me dénigrer.
Ma candidature leur cause si tant de l’insomnie ?
S’ils sont aussi sûrs d’eux-mêmes, alors qu’ils ouvrent le jeu. Qu’ils laissent le peuple nous départager.
S’ils ne craignent pas la razzia dans les urnes, qu’ils nous permettent de compétir
# Libérez Les Parrainages pour la présidentielle 2021.

Lire aussi : Talon  : le président et une délégation annoncés au chevet de Ganiou Soglo

En tout état de cause, ma détermination, cette énergie et cette combativité qui fulminent dans mes gènes sont confortées par ma FOI.
Qu’ils aillent interroger leurs représentants à Parakou. Le dimanche 7 février, lors de la prière à l’intention des défunts de ma famille, tous les Imams de Parakou étaient présents, y compris ceux qui les soutiennent, ainsi qu’une forte mobilisation des ténors de l’opposition dans le septentrion. La tentative de démobilisation orchestrée par nos adversaires politiques en convoquant une prière le même jour à la même heure, s’est donc soldée par un échec retentissant.
Apprenons à lire les signes des temps et à croire en Dieu.
La lutte continue !
Reckya Madougou




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer