Bénin

Les Démocrates : un auteur de la sommation interpellative adressée au président donne des détails et justifie l'acte

L’investigateur 2/12/2022 à 19:12

Le bruit a couru dans la presse et sur les réseaux sociaux que le parti de l’opposition Les Démocrates fait face à une sommation interpellative au sujet de la liste en compétition pour les législatives. Hier, dans le direct sur sa page facebook, du webactiviste Hugues Sossoukpè a reçu l’un des auteurs de ladite sommation interpellative et il en a profiter pour donner plus de détails.

L’un des auteurs de la sommation interpellative faite au président de Les Démocrates (LD) Eric Houndété et la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), à propos de la liste du parti (LD), était dans le direct hier pour donner les raisons qui ont motivé leur action. Moïse Montcho comme c’est de lui qu’il s’agit, a d’entrée expliqué ce qu’on entend par sommation interpellative. Ses ses explications, « Une sommation interpellative est un acte d’huissier de justice, une forme de mise en demeure qui vise à obtenir ou à provoquer une prise de position, en vue d’obtenir une réponse ou une réaction à une question posée à la personne interpellée ».

Dans la suite, il ajoute que lui et son collègue de lutte, « le Dr KOKODÉ » ont cherché « juste des réponses à quelques petites questions dont la CENA et les dirigeants de Les Démocrates sont les seuls détenteurs des réponses. »

| Lire aussi : Bénin : voici la liste des centres et postes de vote pour les Législatives du 08 janvier

En effet, dans la suite, le plaignant a expliqué que sur la première liste de son parti, lui et son collègue étaient bien positionnés et titulaires d’ailleurs. Respectivement dans les 18 et 20è circonscriptions électorales. Il justifie son argumentaire par le fait que sur la liste obtenue en main propre de la part du Secrétaire général adjoint Kamar Wassangari, le 03 novembre 2022, ils figuraient (NDLR Les Deux) sur la liste. Mais contre toute attente, regrette-t-il, leurs noms ne sont plus sur la liste déposée au final après le verdict de la Cour constitutionnelle.

En tout cas pour lui, cela mérite des explications de la part des dirigeants tout comme à la CENA. D’où leur sommation. Ce qui a suscité des réactions auxquelles il dit ne pas s’attendre au préalable.
Rappelons qu’avec la liste modifiée Les Démocrates sont en lice pour les législatives du 8 janvier prochain.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer