Bénin

« La possibilité est zéro pour l’opposition d’avoir de parrains », selon NDSS

L’investigateur 15/09/2020 à 13:42

Le juriste Nourou Dine Saka Saley a été reçu le Samedi 12 Septembre 2020 sur la chaîne de télévision Africa 24. Occasion pour lui de se prononcer sur la possibilité pour les candidats de l’opposition à l’élection présidentielle de 2021, d’avoir des parrains.

Selon les propos du juriste Nourou Dine Saka Saley, reçu sur l’émission Africa 24 samedi 12 septembre 2020, « La possibilité est zéro pour les candidats de l’opposition d’avoir de parrains ». A en croire ses explications, la configuration de l’Assemblée nationale ne permet pas aux autres forces politiques de négocier des parrains. De long en large, il expliquera que les élections législatives ont permis seulement à deux partis, soutenant le chef de l’Etat, d’avoir des députés à l’hémicycle.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Soro et Gbagbo out pour les élections en Côte d’Ivoire

Mais, dira-t-il, cela pose un problème. « Ce qui pose un problème de délit d’initié parce que la situation exceptionnelle de l’Assemblée nationale actuellement en cours au Bénin, fait que toute disposition liée à un parrainage qui devrait inclure les députés ne devrait pas être applicable, à toute élection présidentielle qui interviendrait, pendant la période de cette législature où tout autre information politique hors du chef de l’État n’est pas présente à l’Assemblée nationale ». En ce qui concerne le parrainage des maires, il a soulevé une question d’éthique politique en ce sens qu’il y a des maires élus tandis que d’autres ont été désignés.

Lire aussi : Bénin : Le ministre du commerce à l’occasion Journée Africaine de la Technologie et de la Propriété intellectuelle

A travers une lecture croisée, entre parrainages politique et citoyen, il citera des pays comme le Sénégal ou la Côte d’ivoire dans lesquels des contestations ont eu lieu..
Le cas de la guinée où le conseil constitutionnel à rendu inapplicable le parrainage dans la perspective de l’élection présidentiel de 18 Octobre 2020 et le Sénégal où la justice à également considéré comme inapplicable la possibilité du parrainage pour les élections départemental, municipale et régional à venir.
« Originellement le suffrage universel direct voudrait que l’élection soit la rencontre entre une personne et des électeurs directement sans avoir à mettre un intermédiaire quant à l’annonce de la candidature ». Selon sa déclaration, le parrainage politique au Bénin ou au Mali peut être source d’exclusion. Au passage il évoque cette possibilité selon laquelle l’éthique politique pourrait amener un élu à ne pas donner son parrainage à l’un ou l’autre candidat.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook