Bénin

Houndété : 03 causes pourraient participer à l'enracinement du terrorisme, il avertit Talon

Rollis HOUESSOU 12/02/2022 à 07:51

Le Parti politique, Les Démocrates a réagi à la recrudescence des attaques terroristes dont est victime le Bénin depuis quelques mois, en l’occurrence le Nord. Dans une déclaration, son Président Éric Houndété a essayé d’explorer de possibles causes et avant de faire des propositions au gouvernement.

La dernière attaque terroriste survenue dans le Parc national W le mardi dernier n’a laissé personne indifférent, notamment Éric Houndété président du parti Les Démocrates. Ce mardi, il a fait le point et a pu révéler les facteurs que ces groupes armés exploitent pour s’installer durablement dans les pays. "Au regard de l’évolution du contexte sécuritaire national et sous-régional, le parti Les Démocrates rappelle au gouvernement que l’intensification de la pauvreté et du sentiment d’exclusion des politiques publiques de développement de certaines communautés à la base ainsi que le manque de cohésion au niveau national sont, entre autres, les facteurs que ces groupes armés terroristes exploitent pour s’installer durablement dans nos pays", croit l’ancien parlementaire.

Toutefois, le parti de l’opposition salue la tenue d’un conseil des ministres extraordinaire par le gouvernement par rapport à la situation. Pour l’ancien Vice-président de l’Assemblée nationale, cela prouve une fois que la situation commence par préoccupé le gouvernement en place.

| Lire aussi : Bénin  : un instructeur français en contrat avec African Parks tué dans l’attaque terroriste de mardi

" En conséquence, en appréciant la tenue du Conseil des Ministres qui montre enfin sa préoccupation face à la situation et plus particulièrement à l’endroit des victimes, le parti Les Démocrates salue de bonne foi, les mesures annoncées par le gouvernement et l’invite à davantage prendre à bras le corps, la lutte contre les vrais terroristes, en œuvrant non seulement au renforcement des capacités de notre dispositif national de défense et de sécurité, à l’amélioration de l’inclusion des communautés à la base dans les politiques de développement ; mais surtout à l’apaisement du climat sociopolitique", peut-on lire dans la déclaration en date du 11 février 2022.

Par la même occasion, l’ancien membre du parti Force Clé invite les populations à la prudence, au calme et à la collaboration avec les forces de sécurité en attendant la mise en œuvre effective des mesures annoncées en Conseil des ministres.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer