Fusion UP-PRD : Nourou-Dine Saka Saley contre-attaque et fait deux (02) observations

Judicaël C. GBETO 20/08/2022 à 21:53

Le landerneau politique béninois connait depuis quelques mois, une transformation rapide et significative au regard des nombreuses tractations observées. La fusion annoncée entre les deux partis politiques de la mouvance, le PRD et l’UP, au-delà de la surprise que ça constitue, laisse derrière elle, des critiques au sein de l’opinion publique. Homme politique béninois et opposant au régime en place, Nourou-Dine Saka Saley met les projecteurs sur l’illégalité de cette union qui viole la charte des partis, mais aussi la loi sur le financement public des partis.

L’alliance annoncée entre le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) et de l’Union Progressiste (UP) est de plus en plus décriée au sein de l’opinion publique. Les dénonciations fusent de partout. La dernière en date du samedi 20 août 2022, est cette d’un membre de « Les Démocrates ». C’est à travers une adresse audio, comme il sait le faire, que l’opposant au pouvoir de Patrice Talon, Nourou-Dine Saka Saley a attiré l’attention de l’opinion publique sur deux aspects de l’union entre le PRD et l’UP qui constituent une violation des textes sur le système partisan en République du Bénin. L’homme politique béninois invite tout citoyen à saisir les tribunaux afin de déclarer l’illégalité de cette union pour violation de la charte des partis politiques et de la loi sur le financement public des partis.
Celui pour qui ces actes de « supercheries » sont monnaie courante du coté des dirigeants actuels, relève que « dans notre République aujourd’hui, l’environnement politique est partagé par deux catégories d’acteurs politiques ; ceux, d’une part, qui savent avoir tous les droits et ceux, d’autre part, qui sont contraints à subir les tracasseries et diabolisations politiques ». Néanmoins, il pointe du doigt deux Actes de cette union entre ces deux formations politiques de la mouvance qui violent les textes relatifs au système partisan.

| Lire aussi : Houngbédji : le président du Prd dévoile officiellement le logo du mariage UP-PRD à ses militants

Acte n°1 : emblème, logo, dénomination

L’acteur politique de « Les Démocrates » attire l’attention de l’opinion publique sur un premier aspect de l’illégalité de l’union ente UP et PRD. Selon lui « l’article 15 de la loi sur les partis politiques en République du Bénin impose que quelque soit ce qui se passe dans la transformation d’un parti politique l’emblème, le logo, la dénomination ne doit pas rappeler ou faire penser à quelque chose qui a déjà été enregistrée ou présenté au ministère de l’intérieur ». Il poursuit et se demande « quand vous regardez les logos, quand vous regardez la dénomination de la nouvelle union qui est en train de naître, que ce soit un nouveau parti, que ce soit ce qu’ils ont envie de l’appeler, est-ce que ça ne vous rappelle pas quelque chose qui a déjà exister ? » Ce qui l’amène à conclure que « l’article 15 de la charte des partis politiques est en train d’être violé ».

Acte n°2 : la loi sur le financement des partis violé

Des chèques ont récemment été distribués aux partis politiques. Ce qui rentre dans le financement des partis a été fait avant le projet d’union entre deux formations politiques. Nourou-Dine Saka Saley s’interroge sur le timing du payement de ces chèques qu’il croit avoir « été précipité à ce que le parti qui va convoler en justes noces bénéficie de ce financement public avant de convoler en justes noces ». Puisque que « si l’union avait été faite avant que les chèques ne soient délivrés, le parti ou l’union qui naitrait de ce regroupement n’aurait pas doit à ce financement public des partis politiques ».
C’est, pour l’opposant, "encore une suspicion assez forte d’un détournement de la loi sur le financement public des partis politiques, pour donner le bénéfice d’un financement à un parti qui n’en pas droit ".




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer