Bénin/opposition

Fcbe : controverse entre laudateurs et putschistes autour de 18.150 000 de caution

L’investigateur 8/04/2020 à 14:45

La crise à la Fcbe, Forces cauris pour un Bénin Émergent rebondit. A la faveur d’une déclaration faite au siège du parti cette matinée à Gbèdjromèdé, Eugène Azatassou, ancien coordinateur et d’autres fidèles à l’ancien président d’honneur, Boni Yayi ont remis au goût du jour, une crise qu’on croyait définitivement enterrée.

Au chapitre des griefs énuméré conte le camp du secrétaire exécutif national, Paul Hounkpè, le mépris vis-à-vis du charismatique ancien président de la République, Boni Yayi. Pour le groupe qui obéit au doigt et à l’œil à Boni Yayi, c’est un crime de lèse-majesté, commis par le camp de l’ancien ministre Paul Hounkpè qui a rejeté la caution de plus de 18 millions envoyée par l’ancien président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) pour tous les candidats inscrits sur la liste des Verts. « Dans le cadre des élections communales et municipales de mai 2020, le Président d’Honneur Dr Boni YAYI a envoyé la somme de dix-huit millions cent-cinquante-mille (18 150 000) francs CFA au trésorier général du parti pour servir de caution à tous les candidats de la liste FCBE.
Contre toute attente, les nouveaux patrons du parti ont estimé que les dispositions sont déjà prises pour le paiement de la caution et ont donc rejeté purement et simplement l’offre du Président d’Honneur », ont-ils déclaré. Ceci à les en croire, pour montrer qu’ils ont le monopole du parti désormais.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook