Actualité

CEDEAO : Nana Akufo-Addo pour l’intégration de l’interdiction du 3e mandat dans ses protocoles

L’investigateur 6/10/2021 à 06:57

Par le biais d’une interview accordée à Ashh FM, une radio basée à Kumasi, le président ghanéen et président en exercice de la CEDEAO, en tournée sous-régionale a opiné sur la gouvernance des Chefs d’Etat dans cet espace.

C’est ainsi qu’interrogé sur la question du troisième mandat en Afrique, Nana Akufo-Addo a laissé entendre que la CEDEAO doit intégrer dans ses protocoles sur la bonne gouvernance, l’interdiction du troisième mandat dans ses pays membres.
Occasion pour lui de se pencher sur le cas guinéen avec la chute d’Alpha Condé, déposé par des militaires putschistes le dimanche 05 septembre 2021.

| Lire aussi : Bénin : un cultivateur gardé à vue pour avoir éliminé un présumé malfrat à Tchaourou

« Ce que je peux dire, c’est qu’il y aura toujours des raisons pour une intervention militaire, mais la CEDEAO a convenu qu’à aucun moment, une intervention militaire n’est justifiée. Nous sommes opposés par principe aux interventions militaires », a déclaré le président Nana Akufo-Addo.

| Lire aussi : Burkina-Faso : au moins 14 soldats tués dans une attaque au centre nord du pays hier

Dans sa logique d’aller contre un troisième mandat, il affirme que les troisièmes mandats constituent un affront à la démocratie et sont à la base des coups d’Etats. « Je pense que les protocoles de la CEDEAO sur la bonne gouvernance devraient interdire les candidatures au troisième mandat dans n’importe quel pays. Je suis convaincu que c’est quelque chose que nous devons faire pour empêcher ce qui se passe ailleurs en Guinée »”, a-t-il renchéri.

| Lire aussi : Equipe nationale : probable forfait de Sessi d’Almeida contre la Tanzanie

« Nous sommes opposés, par principe, à toute intervention de l’armée dans la vie politique d’un pays. Car, la population est capable de résoudre ses problèmes par les urnes », avoue-t-il avant d’ajouter qu’il fera pression sur ses collègues pour l’intégration de l’interdiction du troisième mandat dans l’espace CEDEAO.
Les récents coups d’Etat enregistrés dans l’espace CEDEAO sont ceux du Mali dirigé par (le colonel Assimi Goita) ; et de la Guinée conduit par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook