Bénin

Bloc Républicain : silence suspect de Hounguè, l'un des concepteurs malgré la descente aux enfers du parti

L’investigateur 21/09/2022 à 07:55

A quelques mois des législatives de 2023, Jean-Baptiste Hounguè garde un silence étonnant. L’ex président de Bénin en Route et un des pères fondateurs du Bloc Républicain (BR), a disparu de la scène politique depuis sa libération de prison par la CRIET, le 8 Août 2022. Et, on se demande si c’est la fin de son engagement politique ?

Jean-Baptiste Hounguè était attendu pour se repositionner sur la scène politique après sa sortie de prison dans une affaire d’abus de fonction. Mais comme sur un terrain de football, il a pris tout le monde à contre-pied. Il n’a pas réagi aux multiples démissions enregistrées au sein de son parti BR. Une attitude très surprenante quand on connaît son aura sur la scène politique nationale. Avec Bénin en Route, il rassemblait autour de lui, plusieurs leaders et personnalités, et des centaines de mouvements politiques. Bénin en Route a finalement disparu avec la naissance du Bloc Républicain.

| Lire aussi : Hounkpè : voici les 02 inquiétudes du Chef de file de l’opposition sur la situation des Aspirants

On pensera toujours à Jean-Baptiste Hounguè en évoquant le parti du Cheval Blanc. Les dernières actualités de la formation politique dirigée par Abdoulaye Bio Tchané devraient susciter sa réaction. Contacté par le journal "Le soleil Bénin info", l’acteur politique a réaffirmé son soutien à Patrice Talon. " Quelle que soit l’épreuve qu’on endure, elle doit être en dessous de ce que l’on peut donner à sa patrie", a-t-il confié. Interrogé sur une probable candidature aux législatives prochaines, il n’a pas caché ses ambitions. " Je me vois comme un citoyen prèt a servir ", a-t-il dit.

| Lire aussi : Ministère de la culture : un message pour environ 70 encadreurs des classes culturelles

Pour l’instant, son silence à l’approche des élections législatives suscite toujours des interrogations sur la scène politique béninoise. Quand on se rappelle de son engagement en faveur du régime en place avant son incarcération, pour complicité de traffic d’influence. Les prochaines semaines donneront peut-être des idées claires sur les raisons de sa position actuelle. Faut-il le préciser, Jean-Baptiste Hounguè était chargé de mission à l’unité présidentielle de suivi de PAG




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook