Bénin

Aplahoué : un agent de l’Anip condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir enrôlé des togolais

L’investigateur 19/05/2022 à 16:08

Sale temps pour les agents de l’Agence nationale d’identification de la population (ANIP) qui ont pris tout leur temps à faire du faux au cours des opérations d’enrôlement.

L’un d’entre eux vient d’être épinglé et jugé ce mercredi au tribunal d’Aplahoué. L’agent dont il est question a été condamné pour tentative d’enrôlement frauduleux au Registre National des Personnes Physiques (RNPP). Conséquence, il a écopé de 18 mois d’emprisonnement et doit payer une amende 200.000FCFA. Selon les informations reçues par l’Investigateur, il est en service dans un poste de l’ANIP à Aplahoué, à la frontière entre le Bénin et le Togo. Du coup, il profite de sa casquette pour traverser la frontière même s’il le faut et aller enrôler des togolais au motif de les aider à entamer le processus pouvant leur permettre plus tard d’avoir la nationalité béninoise. Une fois démasqué, il a été interpellé et jugé au tribunal d’Aplahoué. Au terme du verdict, il a pris 18 mois de prison ferme.

| Lire aussi : Abomey-Calavi : l’ancien maire Liamidi Houénou de Dravo libéré et placé sous contrôle judiciaire

| Lire aussi : Talon : Houngbédji et son parti se prononcent à nouveau sur ses réformes

Son cas est la preuve que cette journée de mercredi 18 mai 2022 marque un tournant décisif dans la prise au sérieux des mises en garde de l’Agence Nationale d’identification des Personnes (ANIP) contre les fraudeurs.
Car, c’est l’Agence qui aurait saisi le Tribunal de Première Instance d’Aplahoué d’un cas de tentative de fraude.
Il faut rappeler que depuis quelques mois, le Gestionnaire Mandataire Cyrille Gougbédji n’a cessé de mettre en garde celles ou ceux qui tentent d’éprouver le système du Registre National.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer