Afrique

09 ans après les massacres en Côte d’Ivoire, Crisis Group entrevoit une nouvelle tension

L’investigateur 14/02/2020 à 10:51

Les deux protagonistes (Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo) qui étaient à l’origine des massacres de 2010 en Côte d’Ivoire sont encore de retour au premier plan sur la scène ivoirienne. Ce qui peut faire craindre de nouvelles violences, selon Crisis Group.

Pour Crisis Group, les tensions ne sont pas prêtes de connaître une fin en Côte d’Ivoire si éventuellement Laurent Gbagbo revenait au pays et qu’Alassane Ouattara maintenait sa candidature aux fins de briguer un 3ème mandat. En effet, dans un document intitulé les « huit priorités de l’Union Africaine en 2020 » publié le 7 Février 2020 en marge du sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, Crisis Group s’est penché sur la présidentielle en Côte d’Ivoire, à en croire Yeclo. Pour cette organisation, si le duo Konan Bédié-Gbagbo parvenait à sceller leur alliance dans la perspective de la prochaine présidentielle, le parti d’Alassane Ouattara aurait du grain à moudre. C’est-à-dire que les résultats des élections seraient serrés.
Or, la situation devient plus complexe avec le retour annoncé de Laurent GBAGBO après son acquittement par la Cour Pénale Internationale (CPI) des crimes contre l’humanité dont il est accusé. Ce qui pourrait évidemment raviver les conflits. Car, on se rappelle que c’est « son refus d’admettre sa défaite face à Alassane Ouattara aux élections de 2010 avait déclenché des violences qui ont coûté la vie de plus de 3000 personnes ». En conclusion, « Le retour possible de Laurent Gbagbo associé à l’éventuelle décision d’Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat pourrait faire craindre la reprise des massacres de 2010, en particulier si les partisans de Laurent Gbagbo descendent dans la rue et déclenchent des affrontements avec les forces de sécurité ou les défenseurs d’Alassane Ouattara », estime Yeclo.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook