Actualité

Rencontre gouvernement-syndicats : ce que veut Chadaré auprès de Talon pour les AME

L’investigateur 6/12/2022 à 00:26

Le président de la République Patrice Talon échange demain avec les représentants des travailleurs. Objectif, faire le point sur la question relative à la revalorisation des salaires qui fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis des mois. Se prononçant sur Fraternité FM, le secrétaire général de Confédération des Organisation Syndicales Indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), Noël Chadaré a exprimé son souhait et ce qu’il attend de la rencontre.

En effet, les responsables des centrales syndicales des travailleurs au Bénin seront tous dans les locaux du palais de la Marina pour écouter le Chef de l’Etat, Patrice Talon sur la question liée à la revalorisation des salaires demain.

| Lire aussi : Bénin : Talon rencontre les syndicats mardi pour parler d’augmentation des salaires des travailleurs

Entre autres, il y aura Anselme Amoussou de la Csa-Bénin, Kassa Mampo de la Cstb, Appolinaire Afféwé de l’Unstb et Noël Chadaré de la Cosi-Bénin. Comme souhait, le secrétaire général de la Cosi-Bénin veut que cette rencontre soit la dernière. « Concrètement, à cette rencontre du Chef de l’Etat, je souhaite que ce soit la fin de ce feuilleton, qui n’est pas très bon pour nous les travailleurs parce qu’on a dit qu’en décembre 2021 le Chef de l’État a dit qu’il allait revaloriser. On a attendu pendant longtemps finalement en avril on nous a appelé et on pensait que ce serait la fin et qu’on aurait des propositions concrètes ça n’a pas été le cas. On a parlé ensuite du mois de novembre, le mois de novembre arrive les gens attendent, ils n’ont pas eu ce qu’ils attendaient. On est en décembre et donc on espère simplement que ce sera la fin de cette attente aussi longue, qui use et qui fait que les travailleurs désespèrent parce que tous les jours, les prix augmentent mais eux ils gagnent un salaire qui ne permet pas de faire face à leurs conditions de vie » a-t-il affirmé. Il a ensuite ajouté « …on attend concrètement du Chef de l’Etat qu’on nous propose une revalorisation substantielle, que ce ne soit pas des miettes qu’on jette aux travailleurs, que ce soit quelque chose de concret et que cela prenne effet en 2022 surtout parce que c’était au titre de 2022 et non au titre de 2023. Et qu’on finisse cette rencontre du mardi avec de très bonnes annonces ».

| Lire aussi : Augmentation des salaires : voici une bonne nouvelle pour les AME avant la rencontre gouvernement-syndicat

Une autre grande question qui taraude l’esprit des travailleurs est la situation des Aspirants aux métiers d’enseignant (AME). Ces derniers attendent d’être reconvertis en agents permanents de l’Etat (APE) ou avoir un contrat à durée déterminée ou indéterminée. « Ça c’est une préoccupation qui nous tient à cœur. Qu’est-ce qui va se passer pour eux ? Qu’est ce qui est retenu pour eux ? On espère en tout cas 12 mois sur 12 pour eux, en même temps aussi revoir leur traitement salarial car, ce qu’ils prennent c’est ridicule », a précisé le SG de la Cosi-Bénin.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook