Actualité

Attendu à Dakar, le président nigérian Bola Tinubu reporte son voyage

L’investigateur 12/02/2024 à 11:10

Dans un contexte très critique, le président nigérian à la tête de la Cédéao, Bola Tinubu est attendu à Dakar ce lundi. La crise survenue après le report de la présidentielle, a déclenché la colère des populations, qui à travers des manifestations, ont enregistré des morts dans leur rang : 03 pour l’instant.

Traitée pour sa passivité, selon des acteurs de la société civile sénégalaise face au coup d’Etat institutionnel du Président sortant qui, avec le vote du parlement lundi dernier, a obtenu le report de l’élection, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), a sans doute voulu agir. Car, le déplacement de Bola Tinubu, son président en exercice, ce lundi à Dakar, est une visite express d’une journée dont le but consistera à rencontrer le président Macky Sall. Dans un communiqué la semaine dernière, la Cédéao appelait le Sénégal à « rétablir urgemment le calendrier électoral ».

Après le report annoncé de l’élection à décembre prochain, la contestation a fait trois morts depuis vendredi, et « 266 personnes ont été arrêtées », selon la coalition d’opposition qui soutient Bassirou Diomaye Faye, le candidat choisi par Ousmane Sonko. En conférence de presse ce dimanche, ses représentants ont notamment lancé un appel au Conseil constitutionnel, alors qu’un recours a été déposé pour tenter de faire annuler le report. « Nous demandons au Conseil constitutionnel : mesdames, messieurs, vous êtes sept Sénégalais. L’avenir de votre pays est aujourd’hui entre vos mains », a lancé l’ancienne Première ministre Aminata Touré.

Il faut dire que de son côté, le président Macky Sall a justifié le report de l’élection, prétextant qu’il ne souhaiterait transmettre le témoin à un successeur qui va hériter d’une nation en crise. En plus, les autorités ont rétabli ce dimanche soir, la licence de la chaîne privée Walf TV, retirée le 4 février au lendemain de l’annonce du report du scrutin pour « incitation à la violence ».

Dans une nouvelle déclaration dimanche, l’Union européenne a appelé les autorités de Dakar à « garantir les libertés fondamentales ». Aussi, les Etats-Unis inquiets de la situation, ont appelé au respect du calendrier électoral.
Mais selon les dernières informations, le voyage du président nigérian a été reporté.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook