Santé

Vaincre la timidité : les conseils du Dr Marie-Claude Gavard médecin psychothérapeute

L’investigateur 14/12/2021 à 09:27

La timidité est un sentiment d’insécurité, un repli sur soi que certaines personnes expérimentent lorsqu’elles se trouvent au contact de leurs semblables. Et lorsque cette timidité devient une angoisse quotidienne au point de modifier la personnalité de l’être humain, elle devient ce qu’on appelle une timidité maladive. D’où viennent ces peurs ? Comment surmonter cette difficulté à aller vers l’autre ? Dr Marie-Claude Gavard, médecin psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste à Paris en parle.

C’était au cours de l’émission Priorité santé de RFI, ce mardi 30 novembre 2021.

Selon Dr Marie-Claude Gavard, la timidité prend vie le plus souvent dans l’enfance et se présente comme un voile gris tiré sur toute la vie de l’individu. Et c’est l’idée négative que l’on se fait de soi et des autres.
En effet, les rougissements intempestifs et la peur de prendre la parole en public ou encore l’incapacité à dire non se résument en un manque de confiance en soi. Et dans ce cas, tout ce que va vouloir entreprendre la personne va lui paraître difficile. Car elle se dira en être incapable et sera donc critiquée et méprisée par les autres, a-t-elle expliqué au cours de l’émission.

Ainsi, pour éviter à l’enfant d’être complètement refermé sur lui dès le bas-âge, Marie-Claude conseille aux parents d’inculquer à leurs enfants qu’il faut apprendre et s’améliorer de ses erreurs, ensuite les encourager à avoir confiance en eux-mêmes. Et enfin, éviter les critiques car l’enfant perçoit tout ce qui est critique comme une dévalorisation définitive à son sujet.

| Lire aussi : Talon : un dauphin s’est annoncé pour succéder au Chef de l’Etat béninois)

| Lire aussi : Criet : ces maudits devant la juridiction spéciale, retour sur les différents dossiers de leur condamnation)

Pour ce qui est des personnes adultes, dans les conditions professionnelles et qui se retrouvent à être timides ou à être incapables de prendre la parole devant leurs collègues, Marie-Claude Gavard suggère qu’ « il faut se faire prescrire des bêtabloquants notamment le propranolol qui est un médicament d’une remarquable efficacité utilisé pour réduire les troubles du rythme cardiaque et les attaques de panique. » En ce qui concerne la dose qu’il faut prendre, elle demande de prendre une dose le soir avant l’intervention et une autre une heure avant l’intervention. « Les médicaments sont biens quand il y a une urgence car, ça permet de réintégrer la réalité de ses compétences » a-t-elle ajouté.

Marie-Claude Gavard médecin psychiatre a fini par inviter toutes les personnes ayant cette difficulté à s’affirmer en public à travailler pour surmonter cette peur et si possible, se faire consulter par un médecin.

Maurelle Hessou



Divers


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer