Afrique

Une mission de l'APF au Bénin pour mieux apprécier la situation sur le terrain

L’investigateur 3/02/2020 à 18:04

Une mission de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), conduite par le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Amadou Soumahoro séjourne au Bénin depuis quelques jours. Leur mission, évaluer les avancées démocratiques et surtout de l’institution parlementaire béninoise après les élections législatives de 2019.

Au Bénin pour une visite de travail, l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), a foulé le sol béninois ce lundi 03 février 2020. Au palais des gouverneurs à Porto-Novo, la délégation a eu une séance de travail avec le président du parlement béninois, Louis Vlavonou. « Nous sommes venus rendre visite à des frères francophones pour comprendre ce qui se passe chez eux et pour les accompagner. Le Bénin est le temple de la démocratie dans la sous-région », a déclaré le président de l’AFP, Amadou Soumahoro. Par ailleurs, la délégation a été rassurée par le président Louis Vlavonou de la mission qu’accomplit la 8ème législature qu’il dirige depuis son installation. « Au-delà d’une mission, je constate qu’il s’agit d’une rencontre de la famille francophone qui permettra de comprendre ce qui s’est réellement passé sur le terrain en dehors des journaux nationaux, internationaux et des réseaux sociaux. » Dans la logique de le rassurer, le président Louis Vlavonou va affirmer : « les évènements qui ont précédé ou succédé aux dernières élections législatives sont conjugués au passé et que beaucoup d’initiatives ont été prises depuis lors pour la cohésion sociale et l’apaisement politique. » Après la séance de travail avec le président de l’Assemblée nationale élargie aux groupes parlementaires, le président Amadou Soumahoro et sa suite ont échangé avec le Garde des sceaux, ministre de la Justice Severin Quenum, puis avec le Président de la Cour suprême, Ousmane Batoko. Avant de s’envoler du Bénin, la délégation sera reçue par le président Patrice Talon, les responsables des partis politiques et les organisations de la société civile. Tout ceci pour leur permettre de toucher du doigt, la réalité aux fins de faire un rapport en bonne et due forme à qui de droit.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer