Actualité

Togo : désormais un récépissé ou une autorisation pour exercer en tant que zémidjan à Lomé

L’investigateur 27/08/2022 à 20:20

Depuis plusieurs années, les autorités togolaises travaillent pour redorer le visage de l’exercice du métier de zémidjan et des tricycles. L’État veut réorganiser ce secteur en raison des nombreux cas d’accidents causés par ces conducteurs. C’est ce qui justifie cette décision prise par les autorités et relayée par la presse locale.

Dans le but de transformer ce rêve en réalité, l’État Togolais travaille en commun accord avec le Collectif des Organisations Syndicales des Taxi-motos et Tricycles du Togo (COSTT).

En effet après le congrès extraordinaire tenu par ce collectif le 18 août 2022, il ressort selon le Secrétaire Général de l’organisation qu’ "il faudra un récépissé ou une autorisation pour exercer bientôt en tant que zémidjan" . Par la suite, il a demandé à ses collègues qu’ils doivent tous se conformer à la nouvelle réglementation.

| Lire aussi : QNET : utilise la technologie pour bâtir des économies fortes, durables et post-pandémiques

"Que chaque organisation, chaque entité, qu’elle doit syndicat ou association, que ses entités puissent se formaliser au regard des nouvelles lois qui existent dans le pays. Parce que ces lois vous obligent à certaines procédures, à avoir par exemple le récépissé avant de pouvoir travailler. Il faut que je vous le dise. Bientôt, avant de faire Taxi-moto ou conducteur de tricycle, il faut avoir une autorisation, un agrément" a-t-il déclaré. Une décision qui va sans doute engendrer des grincements de dents les jours à venir.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook