Divers

Sexualité : un préservatif pour protéger le p3nis et les testicules sur le marché, voir ses caractéristiques

L’investigateur 17/11/2021 à 18:24

Wondaleaf le premier préservatif unisexe est désormais disponible sur le marché en Malaisie. Des vidéos sur internet expliquent comment utiliser ce nouveau préservatif conçu pour les deux sexes mis sur le marché.

L’objectif principal du gynécologue John Tang Ing Chinh en créant ce tout premier préservatif unisexe est de lutter efficacement contre les grossesses non désirées et les infections sexuellement transmissibles. C’est du moins ce qu’on retient de ces propos. « Les grossesses non désirées sont malheureusement les choses les plus dramatiques que je vois. L’avortement est aujourd’hui illégal dans la majeure partie des cas en Malaisie, et j’ai vu beaucoup de souffrance et de situations dangereuses résultant de grossesses non désirées ».a-t-il déclaré. Selon le médecin, ce nouveau préservatif qui prend la forme d’un revêtement en polyuréthane avec un adhésif s’adapte à n’importe quelle anatomie ou orientation sexuelle. De plus « La zone protégée est bien plus grande qu’un préservatif normal, allant jusqu’à la base du pénis et aux testicules pour les hommes, et protégeant aussi la zone pubienne des femmes. C’est important, car pour l’instant, ces zones ne sont pas protégées par les autres contraceptifs, pourtant de nombreuses infections comme l’herpès ou les verrues génitales touchent ces endroits. », a ajouté le gynécologue pour exposer les autres avantages du contraceptif. « Vous pouvez aussi l’installer bien avant un rapport sexuel, ce qui peut être moins stressant. Et puis, il est bien plus fin que n’importe quel préservatif qui existe, et n’entrave donc en rien les sensations » a-t-il fini par martelé rapporte RFI.

| Lire aussi : Abomey-Calavi : le préfet Codjia et le maire vent debout contre les cas de viols sur mineures

Notons que pour le moment, le préservatif unisexe Wondaleaf est mis en vente à 1,50 euro en Malaisie. L’équipe du Dr Tang Ing Chinh travaille à ce que ce nouveau contraceptif soit également mis sur le marché dans les autres pays du monde.

Maurelle Hessou



Divers


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer