Football

Sexe et foot : le président de la fédération gabonaise de football en garde à vue pour une affaire d’abus sexuel

L’investigateur 22/04/2022 à 09:53

Convoqué ce jeudi par la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire (DGCISM) dans le cadre de l’affaire “Capellogate” pour laquelle il est présenté comme un complice passif d’abus sexuels, Pierre-Alain Moungengui va y passer la nuit.

Pierre-Alain Moungengui élu il y a quelques jours à la tête de la Fédération gabonaise de football est dans de beaux draps. Fraîchement élu à la tête de l’instance de gestion du sport roi gabonais, il est rattrapé par une affaire d’abus sexuels.
Accusé par une grande partie de la population dans le cadre d’une enquête sur le réseau de pedocriminalité qui sévit dans le football gabonais depuis 30 ans maintenant, le président élu pour un 3è mandat samedi dernier n’est plus libre de ses mouvements.

| Lire aussi : France : le conseil des béninois appelle à voter Macron contre Marine le Pen au second tour

“Moungengui a dormi dans une cellule du B2 en attendant la suite de l’enquête”, rapporte Romain Molina, un des enquêteurs cité par infosport.
L’ancien président de la Ligue de football de l’Estuaire (LFE), Serge Ahmed Mbombo a été aussi convoqué par la DGCISM pour cette même affaire. Plus de deux ans que le Gabon est sans championnat, mais cette triste affaire vient replonger le sport roi gabonais dans une nouvelle crise.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer