Actualité

Sénégal : Pastef rassure de la candidature de Sonko à la présidentielle 2024

L’investigateur 27/06/2023 à 18:54

Malgré sa condamnation à deux ans de prison ferme pour corruption de la jeunesse, ce qui le disqualifie, selon la loi au Sénégal de la course à l’élection présidentielle, Ousmane Sonko, sera de la partie, à en croire sa formation politique.

Pour les Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF), l’opposant sénégalais Ousmane Sonko serait candidat à la présidentielle de l’année prochaine. El Malick Ndiaye, chargé de communication de Pastef l’a annoncé le 25 juin 2023, sur l’émission Jury du dimanche de Iradio.
« Il n’y a pas d’alternative, Ousmane Sonko, s’il plaît au Bon Dieu, participera à la prochaine élection présidentielle », a –t-il déclaré.

Lire aussi : Macky Sall : un rapprochement en vue avec Karim Wade pour la présidentielle de 2024

Pour lui, Sonko garde ses chances de participation à cette élection intactes. Les procès dans l’affaire Sweet Beauté et diffamation du ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang, ne feront pas perdre à Ousmane Sonko, « ses droits civiques ». « Nous restons sur le terrain politique. Rien n’empêchera la participation du Président Ousmane Sonko à la prochaine élection présidentielle. C’est très clair », a rassuré El Malick Ndiaye. Il ajoute que Pastef est « en train de préparer la pré-campagne et la campagne » pour la présidentielle prochaine.

Pourtant Ousmane Sonko a été condamné à deux ans de prison pour corruption de la jeunesse. C’était le 1er juin dernier par la chambre criminelle. Et selon la loi au Sénégal, sa participation à cette élection pose problème. Mais pour les Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF), il sera de la partie pour le 25 février 2024.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook