Actualités

Scandale familial : Geremi Njitap apprend qu'il n'est pas le père de ses enfants après des années de mariage

L’investigateur 22/03/2024 à 19:38

L’ancien footballeur camerounais Geremi Njitap se retrouve confronté à une crise familiale après avoir découvert qu’il n’est pas le père biologique de ses deux fils. Il a saisi la justice pour demander le divorce à son épouse, Toukam Fotso Laure Vertine.

Cette histoire bouleversante fait la une des journaux au Cameroun. Selon les médias locaux, l’ancien joueur international a officiellement entamé une procédure de divorce contre son épouse, Toukam Fotso Laure Vertine. Parmi les raisons évoquées pour justifier sa demande de divorce, on trouve le refus de son épouse d’avoir des rapports sexuels avec lui, allant même jusqu’à verrouiller la chambre conjugale pour obliger Geremi Njitap à dormir dans une autre pièce.

L’ancien joueur de Chelsea a aussi découvert suite à un test de paternité, que les jumeaux qu’il a élevés ne sont pas ses enfants biologiques, mais ceux de l’ex de son épouse. Par ailleurs, son épouse Toukam Fotso Laure Vertine aurait pour habitude de l’humilier, le mépriser et l’injurier avec tous les noms de drôles d’oiseaux devant les enfants.

Confronté à cette situation qu’il qualifie de « violation grave et renouvelée des devoirs et obligations du mariage », Geremi Njitap a donc demandé le divorce. Il attend désormais la décision de justice sur sa requête pour tourner ce qu’on peut qualifier de page sombre de sa vie. Cette affaire est suivie avec attention par les Camerounais qui ont apprécié les exploits de l’ancien footballeur sur le rectangle vert.

Intégralité de la demande de divorce
Monsieur Njitap Fotso Geremie Sorele, demeurant à Yaoundé,

Me Adebone Avocat au Barreau Cameroun BP 35278. Bastos Yaoundé

A l’honneur de vous exposer

Que par acte de mariage N°033/2012 du 30 and 2012 du centre d’état civil de Pete Bandjoun, a contracté un mariage avec Dame Toukam Fotso Laure.

Que de cette union n’est né aucun enfant commun

Que si la vie du couple était harmonieuse et passionnante avant ce mariage, elle deviendra pénible, l’épouse a tôt fait de briser l’harmonie qui a motivé leur union quelques années après tant par un comportement des plus abjects ;

Que le mensonge et le mépris à répétition par des paroles ou des agissements, absence de consommation du mariage, expulsion de l’époux de la chambre conjugale, le caractère belliqueux de l’épouse rendant impossible la vie commune du couple pour les raisons suivantes.

Les excès et sévices

Que si dans les débuts de cette union l’épouse a fait preuve de gentillesse, elle n’a pas cessé de mentir, présentant les enfants jumeaux nés le 5 juin 2008 (4ans avant le mariage) comme étant les siens, toute chose qui a motivé leur union : que la découverte par l’époux que lesdits enfants étaient ceux de son précédent mari car nés pendant ce mariage bouleversera l’harmonie du couple

Plus grave, le test de paternité effectué le confirmera, obligeant son épouse à passer aux aveux, celle-ci le convaincra d’ailleurs à laisser les enfants aller chez leur père légitime et biologique régulièrement. Que dame Toukam Fotso Laure Verine s’est malgré tout transformée en épouse suffisante et belliqueuse, fermant à clé la chambre conjugale obligeant son époux à dormir dans d’autres pièces des résidences conjugales ;

Qu’il a été contraint de s’éloigner de la résidence du couple à la suite des menaces de la fille de son épouse née de cette précédente union qui a promis appeler la police s’il y mettait pieds, couvrant de toutes injures et le traitant de tous les noms de drôles d’oiseaux, sous l’indifférence complice de son épouse :

Que découvrir que les jumeaux ne sont pas les siens alors qu’il les a élevés durant de nombreuses années lui cause un véritable choc émotionnel et celui-ci sera aggravé par l’attitude de dame Toukam Fotso Laure Verline qui n’a pas cru devoir lui apporter le moindre secours dans cette souffrance morale ;

Que Dame Toukam Fotso Laure Vertine n’a cessé de l’humilier et le mépriser en couvrant d’injures aussi degradantes qu’infamantes, n’hesitant pas de le traiter de « Sillonneur de bas quartier » et de tous les noms de drôles d’oiseaux.

Que plus grave, elle a refusé tout rapport sexuel, fermant à clé la chambre conjugale pour l’obliger à dormir dans d’autres pièces de résidences conjugales

Que ces injures proférées à son endroit et devant ses enfants ont plongé le requérant dans un état psychologique dégradable, perdant toute estime et considération d’homme, père, mari ou époux de la mère vis-à-vis de ces enfants :

Que ces injures constituent une violation grave, renouvelée des devoirs et obligations résultant du mariage et rendent intolérable le maintien du lien conjugal, en application de l’article 232 du Code

Dès lors, y a lieu de donner acte au requérant de sa demande tendant à prononcer la divorce des époux Njitap Fotso :

C’est pourquoi le requérant sollicite qu’il vous plaise monsieur le président

Vu la requête qui précède ensemble les pièces produites au support de celle-ci

Vu les dispositions de l’article 234 du Code civil Recevoir sa requête et lui donner acte de la présentation en personne de celle-ci ;

L’autoriser à faire citer Dame Toukam Fotso Laure Verline par devant vous



Divers


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook