Bénin

Retrouvailles des cadres en Kaki : s’agit-il d’anciens élèves d’un collège ? Voici la réponse et l’objectif poursuivi

L’investigateur 17/01/2023 à 18:12

Sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, on aperçoit des images des cadres béninois issus de divers secteurs d’activités socioprofessionnels en kaki. A la faveur d’un moment de retrouvailles, ils ont voulu s’illustrer à travers une idée originale qui d’ailleurs, a fait mouche d’autant plus les images devenues virales, ont donné plus d’écho à l’événement plus que ce à quoi s’attendaient les organisateurs. Mais de quoi s’agit-il réellement ?

Des cadres en kaki. Ça ne court pas les rues. Néanmoins, le vendredi 13 janvier 2023, à l’initiative de leur président Sidikou Karimou, des hommes d’affaires, des journalistes et autres cadres issus de divers secteurs d’activités socioprofessionnels se sont retrouvés pour partager leur vivre-ensemble, le temps d’un moment de retrouvailles. Selon une source proche des organisateurs, « Cela n’a rien à voir avec le milieu scolaire ». C’est dire qu’il ne s’agit en d’autres termes pas d’anciens élèves d’un collège, selon la source. « Il s’agit plutôt d’un groupe WhatsApp de partage d’informations entre plusieurs cadres provenant de différents secteurs d’activités socioprofessionnels ».

En effet, il s’était agi d’un rassemblement d’hommes et de femmes tous en kaki. Ils se sont replongés dans le passé, se rappelant les moments d’antan où ils étaient sur les bancs. Pour l’occasion, certains ont choisi de jouer le rôle de l’élève pagailleur et avaient opté pour des bandeaux rouges noués autour du front. D’autres avaient en mains des lance-pierres. Dans le même groupe, il y avait l’élève studieux qui devrait marquer la différence.

Comme en situation réelle, il y avait bien évidemment un maître pour tenir la classe de CM1 qu’ils avaient constituée. Ceci leur a permis de faire des calculs pour se rappeler l’arithmétique et la dictée comme ce fut le cas jadis avec les enseignants en classe. Pour la recréation afin de mieux se régaler, de nombreux mets ont été concoctés. Il s’agit entre autres des pâtes frites à la poêle communément appelées ‘’Dokô’’ accompagnées de la bouillie de céréales ; du sandwich, du yaourt, des jus du bissap et autres.
Cette situation peu vécue dans le quotidien des béninois a quand même attiré l’attention de plus d’un. Sur les réseaux sociaux, même si cela paraît amusant, la plupart des internautes ont relayé les images devenues virales.

Par ailleurs, cet acte posé par ces derniers semble certainement rappeler que « tout est vanité » sur cette terre sur laquelle nous sommes tous en transit. Dès lors, il apparaît clairement que la moralité de cette initiative reste que nous devons par moment nous déstresser après des périodes d’intense travail.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook