Bénin

Restauration de la Démocratie : des internautes n'ont fait aucun cadeau à Koutché

L’investigateur 17/04/2021 à 13:53

L’ancien ministre des finances du Bénin, Komi Koutché en exil en a reçu pour son grade. Ceci après ses appels à manifester pour la restauration de la démocratie au Bénin alors qu’il est en exil.

Les appels répétés à la restauration de la démocratie via des manifestations de l’ancien ministre de l’économie et des finances, Komi Koutché exilé aux Etats-Unis, ont reçu du répondant. Pas parce que cela a fait mouche, mais plutôt que l’ancien argentier du Bénin a été chargé sur sa page facebook par des internautes.
Ces manifestations voulues pacifiques ont produit des effets contraires avec des pertes en vies humaines et des blessés graves sans oublier les dégâts matériels et financiers évalués à plusieurs milliards.
Voici quelques commentaires suite à un appel à « intensifier » les mouvements dits pacifiques qui ont commencé le 06 avril 2021.

« Les vandalismes sont différents des manifestations pacifiques dont tu parles. Pour tout mouvement de protestation, il y a un leader sur le terrain. Toi tu es où ? Vous invitez les jeunes et des enfants à se révolter. Talon n’est plus président selon vous depuis le 5 avril 2021, si vous vouliez la paix, vous auriez proposé une solution à l’assemblée nationale. C’est dommage pour ces jeunes que vous envoyez à l’abattoir. J’espère que les Béninois comprendront que vous ne viendrez pas nourrir leurs femmes et enfants à leur place quand ils seront victimes (blessés ou morts) dans l’exécution de votre appel. Aspirez vous vraiment Mr Koutche a dirigé le Bénin ? », a commenté A.S.

Pour un autre internaute, de tels appels consistent à « fait mourir le peuple ». « (…) quand on écoute bien ton message, c’est que tu ne penses qu’à ton intérêt personnel, faire mourir le peuple pour gouverner, tu veux gouverner qui et quoi ? Les herbes, les eaux ou quoi ? (…) », s’est interrogé l’internaute, rapporte les médias.
Dans l’ensemble, les interventions laissent croire que le Béninois a opté pour la paix. La preuve, certains parmi les intervenants ont eu des mots discourtois à l’endroit de l’ancien ministre de Boni Yayi.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook