Actualité

Police républicaine : un Directeur départemental et un commissaire arrêtés (les faits et la raison)

L’investigateur 16/05/2024 à 00:13

L’investigateur a appris qu’un Directeur départemental de la police Républicaine (DDPR), et un commissaire de police sont en arrêt de rigueur et ce, pour une durée de 60 jours. Selon des sources, les deux sont interpellés par leur hiérarchie pour avoir fait preuve de laxisme dans le maintien de l’ordre et surtout, de la sécurité de leurs administrés.

En cause, une affaire de braquage des bus de transport commun. En effet, la presse a récemment relayé, qu’il y a eu un cas de braquage dans la zone où les deux flics en difficulté, sont territorialement compétents. A savoir que dans la nuit du 29 au 30 Avril 2024, des passagers à bord de bus de transport commun ont été tenus en respect et dépouillés par des hors-la-loi. Cela faisait suite à une embuscade tendue aux bus et aussitôt immobilisés, les braqueurs armés de fusils et de machette, ont fait descendre les passagers. Au total, 80 passagers environ ont été dépouillés. Non seulement ils ont été blessés au cours dudit braquage digne d’un film hollywoodien, pire, du sonnant et trébuchant ainsi que des portables et ordinateurs ont été emportés par les malfrats.
La conséquence directe de ce braquage a été l’interpellation des hauts gradés de la police dans cette zone concernée suivie de leurs arrêts de rigueur de 60 jours.
Au-delà des soixante jours d’arrêt de rigueur, ils pourraient passer en conseil de discipline. A ce niveau, l’organe qui va décider de leur sort, composé des gradés de la police, pourrait après les avoir écoutés et mené ses enquêtes, les suspendre ou suspendre leurs salaires pour une durée de douze mois. Ou décidé de leur mise à la retraite d’office ou de leur radiation de la police républicaine. L’un dans l’autre, ils sont en difficulté en tout cas.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook