Actualités

Niger : voici la date butoir fixée pour le retrait des soldats américains

Deo Gratias HOUNKPATIN 20/05/2024 à 22:46

Le Niger et les États-Unis ont conclu un accord pour le retrait des troupes américaines de Niamey d’ici le 15 septembre 2024. Cette décision fait suite à des négociations entre des représentants du Ministère de la Défense Nationale du Niger et du Département de la Défense des États-Unis du 15 au 19 mai 2024, à Niamey.

Le communiqué conjoint, signé par le ministre nigérien de la Défense, Salifou Modi, et Christopher Maier, sous-secrétaire américain à la Défense pour les Opérations spéciales et les conflits de faible intensité, précise que les discussions entre militaires ont été conduites en toute transparence et avec un parfait respect mutuel entre les deux Parties. Le retrait a déjà commencé et se déroulera de manière ordonnée. Les soldats américains et leur matériel quitteront le Niger d’ici la date butoir du 15 septembre. Ce retrait survient deux mois après que le régime de Niamey, a dénoncé l’accord de coopération militaire avec les États-Unis.

En réponse aux exigences de Niamey, Washington a accepté de retirer ses troupes, déployées principalement dans le cadre de la lutte antijihadiste. Les forces américaines comprennent environ 650 soldats réguliers et plusieurs centaines de contractuels, qui opèrent depuis une base de drones près d’Agadez. Le communiqué souligne que "les deux délégations ont confirmé les garanties de protection et de sécurité aux forces américaines durant leur retrait. Les délégations ont également établi des procédures pour faciliter l’entrée et la sortie du personnel américain, y compris les autorisations de survol et d’atterrissage pour les vols militaires."

Malgré ce retrait militaire, les relations entre les États-Unis et le Niger ne sont pas rompues. "Les Parties s’engagent à poursuivre la coopération dans les domaines d’intérêts communs. Le retrait des forces américaines du Niger n’entache en rien la poursuite des relations entre les États-Unis et le Niger dans le domaine du développement. Aussi, les deux pays s’engagent à un dialogue diplomatique continu pour définir l’avenir de leurs relations bilatérales", peut-on lire dans le communiqué.

Il faut préciser que les relations entre Niamey et Washington se sont dégradées en mars dernier, après une visite de Molly Phee, secrétaire d’État adjointe aux Affaires africaines. Selon le Premier ministre nigérien Ali Mahaman Lamine Zeine, des menaces de sanctions américaines liées à une éventuelle vente d’uranium nigérien à l’Iran ont été perçues comme inacceptables. Cette situation a précipité la rupture de la coopération militaire entre les deux pays.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook