Actualités

Niger : Transition ou retour de Bazoum ? Voici le choix de Mahamadou Issoufou

L’investigateur 18/08/2023 à 12:00

A travers un entretien accordé à JA, l’ancien président nigérien Mahamadou Issoufou est sorti de son silence, plusieurs semaines après le coup d’État qui a bouleversé l’ordre constitutionnel dans son pays. Il demande la libération de Mohamed Bazoum pour lui permettre d’achever son mandat.

En raison de son silence outre sa réaction sur Twitter, le 30 juillet, l’ancien chef d’État, M. Issoufou est accusé d’être un soutien au général Abdourahmane Tchiani, leader de la junte nigérienne qui a opéré le coup d’Etat du 26 juillet. Mais à la faveur de son interview, l’ancien président nigérien dit avoir accueilli le coup d’État "avec une grande surprise". Sur la question de sa médiation auprès des putschistes pour une sortie de crise, il a confié que "c’est très difficile". Toutefois, il "garde l’espoir d’une sortie de crise pacifique et négociée".

Lire aussi : [Intervention militaire au Niger : voici la position de l’ancien président Mahamadou Issoufou>https://www.linvestigateur.info/?Intervention-militaire-au-Niger-voici-la-position-de-l-ancien-president&var_mode=calcul]

Tout comme la CEDEAO, le septuagénaire ne veut pas d’une transition au Niger. "Mon exigence n’a jamais varié. Je demande la libération du président Mohamed Bazoum et sa restauration dans ses fonctions", a-t-il déclaré. Mahamadou Issoufou avait déjà affiché cette position dans sa première réaction au coup d’État sur Twitter. "Je me suis employé, par diverses voies, à trouver une sortie de crise négociée permettant notamment de libérer le Président Mohamed Bazoum et de le restaurer dans ses fonctions. Tant qu’il y a un espoir d’y parvenir je poursuivrai sur cette voie", avait-il écrit.

Malgré les menaces de la CEDEAO, le retour immédiat à l’ordre constitutionnel et la restauration de M. Bazoum dans son fauteuil présidentiel ne sont pas envisagés comme solution par les putschistes. Au cours d’une visite de travail au Tchad le mardi dernier, le Premier ministre Mahaman Lamine Zeine avait déclaré que le Niger est "dans un processus de transition."




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook