Actualité

Mystère : les confidences d'une femme qui possède deux vagins

Rollis HOUESSOU 25/03/2022 à 16:55

Une ghanéenne qui a deux utérus, deux cols de l’utérus et deux vagins rompt le silence et explique sa situation. Elizabeth Amoaa, comme c’est d’elle qu’il s’agit, raconte sa vie et veut exhorter les femmes à ne pas souffrir en silence.

Incroyable mais vrai. Une femme est née avec deux utérus, deux vagins. C’est l’intéressée elle-même qui a révélé l’information. « Je m’appelle Elizabeth Amoaa, la femme qui a deux utérus, deux cols de l’utérus et deux canaux vaginaux », a déclaré la Ghanéenne Elisabeth Amoaa âgée d’environ 38 ans au micro de BBC Pidgin à Accra.

Selon ses dires, ce n’est qu’à l’âge de 32 ans que les médecins ont compris ce qui n’allait pas chez elle et qu’elle a passé des années avec des douleurs paralysantes à l’estomac qui l’ont souvent empêchée de travailler avant qu’elle ne soit diagnostiquée avec un utérus didelphe – parfois appelé double utérus, une anomalie congénitale rare.

| Lire aussi : Diplomatie : La Chine s’oppose à l’exclusion de la Russie de la réunion du G20

La source renseigne que Elisabeth Amoaa est même tombée enceinte et a donné naissance prématurément à une fille en 2010 sans être diagnostiquée. Elle avait encore ses règles pendant sa grossesse alors que le fœtus grandissait dans son uterus droit plus sain. « Je peux être enceinte dans mon utérus droit et avoir encore mes menstruations dans mon uterus gauche. C’est pourquoi lorsque j’étais enceinte de ma fille, je voyais du sang », a-t-elle confié.

Après plusieurs interventions chirurgicales, scans et médicaments, elle a finalement compris ce qui se passait avec son corps en 2015. Mme Amoaa veut maintenant que le monde connaisse son sort, afin que les autres femmes n’aient pas à souffrir. Elle a fait face à un contre coup lorsqu’elle est devenue publique pour la première fois sur une station de radio ghanéenne en parlant de son état, mais elle est déterminée à éduquer les gens.

| Lire aussi : Bio Tchané : le ministre accusé d’un détournement de projet sur sa ferme, réaction du maire de Djougou

Elle a créé une organisation caritative appelée « Speciallady Awareness » et a écrit un livre, publié en novembre dernier, sur son expérience. « Mon conseil aux femmes qui traversent mon genre de condition est : ne restez pas silencieuses ; ne souffrez pas en silence ; recherchez un diagnostic précoce et un traitement approprié – et rappelez-vous, vous êtes spéciales », a-t-elle conclu.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer