Actualités

Médias : suspension de Jeune Afrique au Burkina Faso, voici la raison

L’investigateur 25/09/2023 à 23:37

Tous les supports de diffusion du journal Jeune Afrique sont suspendus jusqu’à nouvel au Burkina Faso. C’est une décision prise ce lundi 25 septembre 2023, par le gouvernement du capitaine Ibrahim Traoré.

Selon le communiqué des autorités de Ouagadougou, cette suspension a été prononcée en raison de la diffusion ce lundi d’un article mensonger intitulé : « Au Burkina Faso, toujours des tensions au sein de l’armée », sur le site de Jeune Afrique. Le gouvernement burkinabè précise que cette publication « fait suite à un article précédent dudit journal sur le même site à la date du jeudi 21 septembre 2023, dans lequel Jeune Afrique alléguait que : Au Burkina Faso, la grogne monte dans les casernes ».

Pour les autorités du pays « ces affirmations faites à dessein sans l’ombre d’un début de preuve n’ont pour seul but que de jeter un discrédit inacceptable sur les Forces armées nationales et par-delà l’ensemble des forces combattantes qui se battent avec abnégation pour la souveraineté et la dignité de leur peuple sur la terre libre du Burkina ». Elles estiment que Jeune Afrique choisit le camp de l’intoxication et de la désinformation orchestrées par des officines occultes dont les maîtres à penser essaient de semer le chaos dans le pays pour mieux l’asservir et l’exploiter.

Lire aussi : [Niger:Macron suspend la coopération militaire entre Paris et Niamey>https://www.linvestigateur.info/?Niger-Macron-suspend-la-cooperation-militaire-entre-Paris-et-Niamey&var_mode=calcul]

« Le devenir historique du Burkina Faso n’est pas tributaire des états d’âme de journalistes égarés et la cabale médiatique lancée contre notre pays et nos vaillantes forces de défense et de sécurité, se heurte, pour le malheur de ses initiateurs et de leurs commanditaires, à la vigilance de notre peuple et du Gouvernement de Transition qui a ainsi décidé en toute responsabilité de la suspension jusqu’à nouvel ordre de tous les supports de diffusion de Jeune Afrique au Burkina Faso à compter de ce lundi 25 septembre 2023 », mentionne le communiqué.

Le gouvernement prévient qu’il « restera intraitable avec tout acteur médiatique qui mettra sa plume au service d’intérêts étrangers à ceux du peuple burkinabè ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook