Afrique

Mali : un mort et des blessés dans les manifestations du vendredi 10 juillet

L’investigateur 11/07/2020 à 11:38

Une troisième manifestation a été organisée ce vendredi 10 juillet à Bamako par le mouvement M5 qui exige la démission du chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Kéita. Au terme, on dénombre au moins un mort, des blessés graves et plusieurs arrestations.

Né début juin, le mouvement M5 composé des opposants, de la société civile et d’une partie de religieux était dans la rue hier, vendredi 10 juillet 2020 à Bamako pour appeler à la démission du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.

Lire aussi : Porto-Novo  : vinhumation ce mercredi de l’étudiante qui s’est suicidée

Pour cette manifestation, une troisième du genre, au moins un manifestant a été tué par balle, une vingtaine de blessés, selon un membre du personnel du Centre Gabriel Touré, l’hôpital du centre-ville de Bamako et des arrestations, rapporte Rfi. Au rang des dégâts, des bâtiments administratifs notamment les sièges de l’Assemblée nationale et de la Télévision nationale, l’ORTM ont été pris pour cible. Deux personnalités du M5 ont été interpellées, Issa Kaou Djim l’un des leaders du mouvement de l’imam Mahmoud Dicko et Clément Dembélé, de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage (PCC). Cze dernier a été arrêté pour insurrection et tentative de déstabilisation du pays, avant d’être relâché, puis de nouveau arrêté cette nuit, selon un communiqué publié sur sa page Facebook

Lire aussi : Pahou  : un homme mis aux arrêts pour vol de moto à Ahozon

A l’origine de ces manifestations, le Mouvement du 5 juin réclame la dissolution du Parlement, un gouvernement de transition dont le Premier ministre serait issu de ses rangs et le remplacement des neuf membres de la Cour constitutionnelle, accusée d’accointance avec le pouvoir.
Parallèlement dans un communiqué diffusé vendredi soir, le M5 a invité les forces de l’ordre à protéger « les manifestants aux mains nues qui ne défendent que les valeurs démocratiques, laïques et républicaines » et tient le pouvoir pour responsable des conséquences de sa manifestation.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer