Actualité

Mali : réaction du président de la transition après son assassinat manqué

L’investigateur 20/07/2021 à 19:54

Le président malien de la transition, Assimi Goïta a réagi après son assassinat manqué. C’était ce mardi 20 juillet après la prière musulmane lors de la célébration de la Tabaski.

« Tout va bien, il n’y a pas de soucis. Quand on est leader, il y a toujours de mécontents. C’est une action isolée », a déclaré l’homme fort du Mali.
En effet après la prière, lorsque l’imam est sorti pour aller égorger son mouton, tradition de cette fête, le colonel Assimi Goïta, vêtu de son boubou bleu ciel, le Premier ministre, Choguel Maïga, et le président du Conseil national de transition sont restés assis dans la mosquée. Selon des témoins, deux jeunes se sont alors levés, avant de se diriger vers le président de la transition.

Lire aussi : Plateforme Médias UEMOA  : Léonard Dossou dévoile sa vision et les priorités de son bureau

L’un des jeunes avait un couteau, l’autre une arme à la main. Celui qui avait le couteau a tenté de poignarder le président Goïta. Ce dernier s’est levé pour se défendre et les forces de l’ordre – la Garde nationale et la police – ont envahi la mosquée pour assurer sa protection avant de pouvoir l’évacuer. Des témoins affirment avoir vu du sang sur un boubou, signe qu’une personne a donc probablement été blessée, mais le président de transition Assimi Goïta est, lui, sain et sauf, selon son entourage. Les deux jeunes gens, les agresseurs, ont été arrêtés, a constaté Rfi.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook