Actualité

Mali : les raisons de son départ du G5 Sahel, selon les autorités de la transition

Rollis HOUESSOU 16/05/2022 à 19:00

C’est à la faveur d’un communiqué en date de ce dimanche 15 mai 2022 que les autorités de la transition ont annoncé le retrait du Mali de tous les organes et instances du G5 Sahel. Selon le gouvernement, cette décision fait suite à l’opposition de certains États à la présidence du Mali au niveau de l’organisation.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale du Mali, le Colonel Abdoulaye Maïga, a annoncé la décision du Mali de se retirer du G5 Sahel. Selon le communiqué, le pays met en cause " l’instrumentalisation de l’institution avec une sorte de vacance de sa présidence dont le Mali devrait assurer depuis plus d’un trimestre. Le Gouvernement de la République du Mali décide de se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y compris la Force conjointe", a indiqué le ministre malien de l’administration territoriale.

| Lire aussi : Houéyogbé : les doléances du conseiller Agbodji à la délégation gouvernementale en tournée dans le Mono

Plus loin, il précise que " cette décision sera notifiée aux Etats membres de l’organisation conformément à la procédure prévue en la matière". Le Mali rejette fermement l’argument d’un État membre du G5 Sahel pour s’opposer à la présidence malienne au niveau de l’organisation. Le communiqué du gouvernement indique que cet État avance la situation politique du Mali. Les autorités de la transition rappellent qu’" aucun texte juridique du G5 Sahel ne prévoit des restrictions contre un État membre sur la base de sa situation politique nationale".

| Lire aussi : Divers : 02 semaines après le mariage, cet imam découvre que sa nouvelle épouse est un homme, voici sa réaction

Le document poursuit " qu’aucune disposition des textes, de cette institution ne prévoit qu’elle puisse également endosser des sanctions ou restrictions édictées par d’autres organisations à l’endroit d’un État membre". Le gouvernement regrette ainsi la « perte d’autonomie, une instrumentalisation et un dysfonctionnement grave des organes du G5 Sahel, précise le communiqué selon les informations de Le Figaro.

| Lire aussi : Carnet noir : décès de Pierre Adéchi ancien maire de la commune de Sakété

Pour l’heure, le G5 Sahel n’a pas encore réagi sur cette décision du Mali. Rappelons que le G5 Sahel a été créé le 16 février 2014. Il regroupait jusqu’à hier 5 pays. Il s’agit du Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Mali qui se retire. Le secrétariat permanent du G5 Sahel est basé en Mauritanie. Mais il est en ce moment assuré par le Niger.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook