Actualité

Mali : le service militaire rendu obligatoire pour les admis à la fonction publique

L’investigateur 3/04/2022 à 15:57

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, Chef Suprême des Armées, a présidé, jeudi 31 mars 2022, la cérémonie de présentation au drapeau des recrues de la 2e cohorte 2021 du service national des jeunes (SNJ).

Cette cérémonie, qui a enregistré la présence du Premier ministre ; du ministre de la Jeunesse et des Sports, Chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, s’est déroulé à la Place d’armes du Génie militaire de Bamako.

Au total, cette 2e cohorte compte 700 recrues dont les formations avaient démarré le 5 octobre 2021 au Centre d’Instruction de Bafô, dans la région de Ségou. Durant six mois, ces jeunes ont bénéficié des formations tactiques, photographiques, d’armement. Ils ont appris aussi à aimer et à servir loyalement leur pays à travers une formation civique et physique.

| Lire aussi : Bénin : arrestation de deux individus pour trafic international de cocaïne

Placée sous la haute présidence du Chef suprême des Armées, cette cérémonie, en plus du chant des recrues et de la présentation du Major de la promotion, a servi de lieu à un défilé des nouvelles recrues. « Cette formation s’inscrit dans la droite ligne de la refondation de notre système de gouvernance en général et plus particulièrement celle relative à la Défense et à la Sécurité », a confié le Président de la Transition au cours d’une interview qu’il a bien voulu accorder à la presse.

| Lire aussi : Burkina : l’armée prépare des ripostes contre l’ennemi à travers des exercices militaires

À travers cette formation, a précisé le Chef de l’État, « Nous entendons inculquer l’esprit de patriotisme, l’esprit de civisme, le sens de nos valeurs et surtout la défense de la patrie » à ces jeunes. Selon le Président GOÏTA, « ces désormais ex-recrues du Service National des Jeunes (SNJ) pourraient servir de croix de transmission entre la population et l’État dans le cadre de la collaboration entre les Forces Armées de Défense et de Sécurité ».

| Lire aussi : Bada : les personnes interpellées après l’évasion de l’ex-maire jugées ce mois

Le Chef de l’État a saisi également cette occasion pour indiquer que « Désormais tous ceux qui sont retenus dans la fonction publique passeront par ce processus avant de rejoindre leurs lieux de déploiement dans le cadre de l’administration ».

Selon ses précisions, le Gouvernement est en train « de travailler sur la création de la Réserve opérationnelle concernant la Défense opérationnelle du territoire. Cette Réserve sera rattachée au ministère de la Défense pour des besoins de déploiement sur le théâtre des opérations en cas de nécessité ».
Le Chef de l’État invite ces jeunes recrues au patriotisme.

Source : Présidence de la République du Mali




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer