Actualité

Mali : le chanteur Salif Keïta quitte le Conseil National de Transition

L’investigateur 9/08/2023 à 16:04

Le chanteur malien Salif Keïta a rendu sa démission et ne fait plus partie du Conseil National de Transition (CNT). Sa lettre de démission a été lue ce mardi matin lors de l’ouverture de la session extraordinaire. Il a rendu le tablier pour des « raisons personnelles », a-t-il dit.

La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux avant d’être finalement confirmée par des voix plus autorisées au sein du Conseil National de Transition (CNT), faisant office d’organe de législation régissant la période en cours au Mali.

Le chanteur malien a été nommé, faut-il la rappeler, depuis la première partie de la transition en 2020. L’information liée à son départ du CNT, est tombée, ce mardi 8 août. Certaines sources affirment que la star malienne a un agenda chargé avec plusieurs prestations à l’extérieur du pays. D’autres parlent plutôt de sa révocation par le président de la transition le Colonel Assimi Goïta.

La démission de Salif Keïta est acceptée par le président de cette structure, le colonel Malick Diaw, et intervient au moment où le CNT se réunit depuis le lundi 7 juillet en session extraordinaire.

Lire aussi : [Au Niger : sous la menace d’une intervention militaire de la Cédéao, la junte ferme l’espace aérien>https://www.linvestigateur.info/?Au-Niger-sous-la-menace-d-une-intervention-militaire-de-la-Cedeao-la-junte&var_mode=calcul]

Le CNT vient d’enregistrer une seconde démission du genre, après celle de l’Imam Oumarou Diarra, membre influent du M5-RFP, mouvement de contestation à l’origine de la chute de l’ancien président feu IBK.

Après sa démission l’Imam Oumarou Diarra a été nommé Ministre délégué chargé de l’action humanitaire. Un poste qu’il occupera jusqu’en début juillet de cette année suite à un vaste remaniement ministériel.

Peu connu sur la scène pour ne avoir pas fait de brillante carrière en politique, le chanteur Salif Keïta, doit sa nomination au sein du CNT, selon certains, à ses critiques vis-à-vis de feu IBK qu’il accusait d’être l’appendice de la France. Mais chose étrange, il a une fille, Nantenin Kéïta, championne paralympique pour le compte de la France, en 2016.

Au nombre de 147, les membres du CNT perçoivent un peu plus d’un million chacun (un million de FCFA), mais se réunissent seulement en session comme des députés élus.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook