Afrique

Mali : l’ancien président IBK libéré par les mutins autour de 3 heures du matin

L’investigateur 27/08/2020 à 20:38

Dans la nuit de mercredi à jeudi, l’ancien président malien, Ibrahim Boubacar Kéita a été remis en liberté par les militaires putschistes.

C’était autour de 3 heures du matin que l’ancien président malien, Ibrahim Boubacar Keïta a été libéré par les mutins, rapporte Jeune Afrique qui a contacté les membres de sa famille. Il a été ramené par des éléments des forces spéciales maliennes à sa résidence de Sébénikoro, laquelle est sécurisée par la junte. Dans la logique de la CEDEAO qui a œuvré pour sa libération, son représentant à Bamako, Hamidou Boly, a ainsi été en contact avec les putschistes du Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Lire aussi : FAN  : Bénin, diligence des autorités pour la tenue des examens de Licence et Master

Occasion pour lui, de les inciter à libérer IBK avant la prochaine réunion des chefs d’État de la sous-région, qui se tiendra demain 28 août. Cette libération, la CEDEAO en a fait une priorité avant tout assouplissement des sanctions de la junte au pouvoir depuis ce 18 août 2020.
Au cours de la médiation menée par l’ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan émissaire de la Cedeao, les envoyés de l’instance sous-régionale ont pu rencontrer IBK en présence des putschistes dans un premier temps, puis en leur absence dans un second temps. S’estimant soulagé, IBK a émis le vœu de ne plus revenir au pouvoir et souhaité quitter provisoirement le Mali pour aller se soigner à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, ce que le CNSP a accepté.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer