Bénin/éducation

Les enseignants saoulards dans l’œil du cyclone de la hiérarchie

L’investigateur 12/01/2020 à 14:05

Les jours à venir seront très sombres pour les enseignants saoulards du Zou. En effet, une décision de l’autorité en charge de la direction départementale de l’enseignement maternel et primaire a été prise pour contraindre ces enseignants soulards à se faire respecter. Par correspondance en date du 08 janvier dernier, le directeur départemental de l’enseignement maternel et primaire, Chellon P. Hounkandji a adressé une note de service aux chefs de régions pédagogiques à qui il demande de dresser une liste des enseignants saoulards du Zou. A l’en croire, il y a des enseignants qui exagèrent dans l’alcool. Une inconduite qui non seulement « les empêche d’être au cours régulièrement et pire, les rares fois où ils sont présents, ils n’arrivent pas à se tenir debout », explique-t-il dans sa correspondance. Or, dans la réalité, ils devraient constituer des modèles pour les enfants qui sont appelés à construire le pays demain, rappelle sa correspondance. C’est pourquoi il invite les chefs de régions pédagogiques à mettre à contribution, les conseillers pédagogiques, les secrétaires de circonscriptions à profit, aux fins de réussir cette noble et exaltante tâche. C’est-à-dire, parvenir à dresser une liste exhaustive de ces enseignants indélicats de la maternelle et du primaire.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook