Actualité

Législatives 2023 : pourquoi les partis politiques doivent éviter de positionner des rois et des chefs traditionnels sur leur liste

L’investigateur 28/10/2022 à 11:41

Ils restent et demeurent les gardiens du temple. Eux, ce sont les rois, têtes couronnées et Chefs traditionnels, ultimes recours des politiciens dès lors que la cité prend feu. Mais doivent-ils se positionner sur des listes dans le cadre des élections législatives de janvier prochain ?

La question taraude les esprits et les commentaires vont bon train. Selon des indiscrétions, des rois, têtes couronnées et chefs traditionnels désirent se positionner sur des listes électorales.

| Lire aussi : Bénin : voici la procédure de suspension d’une peine par le président de la République

En effet, il reste que ces gardiens de la tradition demeurent des citoyens à part entière et jouissent de leur droit civique. Donc partant de ce point de vue, ils peuvent se présenter dès lors qu’ils éprouvent le loisir de participer à l’animation de la vie politique de leur cité. Mais avec quelle casquette ?

Voilà l’autre paire de manche. Car, si on s’en tient à une décision prise naguère par le Haut Conseil des Rois du Bénin (HCRB), à savoir qu’il est formellement interdit aux rois et têtes couronnées de se mêler de la politique, on est en droit de conclure que leur positionnement pourrait éventuellement compromettre la participation des partis qui oseraient les mettre sur leurs listes.

| Lire aussi : Bénin : voici le profil, la mission et les avantages des membres du corps des inspecteurs des services judiciaires

Le danger est évident en ce sens que le pari est risqué. Il est écrit formellement dans un communiqué publié cette année même que « les rois sont invités à se comporter comme des médiateurs pour promouvoir la paix et pour concilier les différentes parties en cas de conflits ».

Et pour le Secrétaire Général du HCRB, Sa Majesté Gangoro Suambou, Roi de Kika, « leur participation aux rencontres politiques pourrait compromettre ce rôle qu’ils ont en tant que chefs traditionnels. »




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer