Bénin/actualité

L’appel de Madame Julia Akpaki à l’opposition pour resserrer ses rangs

L’investigateur 3/02/2020 à 11:56

En rangs dispersés, le comportement des dirigeants de l’opposition traumatise les militants à la base. Pour certains d’entre eux dont Madame Julia Akpaki, le salut des partis opposés au régime en place ne viendra que d’une meilleure entente entre les leaders. Convaincue de cela, il leur lance un appel pressant.

Par doux euphémisme on peut caricaturer la situation de l’opposition au régime du Nouveau Départ, comme étant un groupe en vrille. A quelques semaines des élections communales, le constat est amer. Tout est dessus dessous pour ne pas dire que le groupe est en lambeaux. Pas d’entente entre les figures de proue et c’est à croire que ce qui les unit est infinitésimal. Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) qui ont le récépissé ne parviennent pas à s’entendre. L’Union Sociale Libérale (USL), sans identité légale est dans le creux de la vague. Restaurer l’Espoir (RE) de Candide Azannaï est sans boussole presque. En gros, la coupe est pleine. Et, le requiem est proche au cas où il n’y a pas un sursaut d’orgueil. En effet, C’est dans cette dynamique que Madame Julia Akpaki a voulu par le truchement d’un cri de détresse, sonner le tocsin. A travers un message parvenu à la Rédaction, elle en appelle au bon sens des leaders de l’opposition. Elle leur demande d’enterrer les égos surdimensionnés et les questions de leaderships pour mieux appréhender la situation. « ….Chers responsables de l’opposition béninoise à divers niveaux, que la principale cause patriotique qui nous unisse, soit beaucoup plus forte que ce qui semble nous diviser », a-t-elle déclaré dans son message. Plus est, elle renchérit : « Que la classe opposante prenne davantage conscience des grands enjeux et défis qui l’attendent et la noble mission à lui confiée par la population de base ». Des propos qui sonnent comme un avertissement à un groupe qui a perdu sa direction d’une part, et qui a sans doute besoin d’une prise de conscience d’autre part.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook