Bénin/environnement

L’AEAS de Mme IDOSSOU octroie 80 poubelles métalliques à la mairie de Cotonou

L’investigateur 18/01/2020 à 13:22

La propreté urbaine d’une ville dépend de la contribution de chacun de ses concitoyens. C’est dans cette optique que l’Association Engagement Action Social a mis à la disposition de la Ville de Cotonou unlot de 80 poubelles métalliques flambant-neuf destinées à assainir nos routes. La cérémonie officielle de remise a eu lieu, ce jeudi 16 janvier 2020, dans la salle de conférence de la Municipalité de Cotonou en présence du Maire Isidore GNONLONFOUN et de ses adjoints. A en croire la donatrice Me Sandra IDOSSOU, présidente de ladite association, cette initiative vise à amener les populations à s’habituer au dépôt des déchets dans les poubelles. Car, précise-t-elle : « La route ou le dehors n’est pas une poubelle », avant d’ajouter : « La propreté de nos villes n’est pas seulement l’affaire de nos administrations ». Ce geste fort louable s’inscrit dans le cadre d’un vaste projet initié par l’association pour contribuer à l’amélioration et l’embellissement du cadre de vie des populations à travers l’offre de 200 poubelles aux communes du Bénin. Cette remise consacre les séries d’actions initiées par cette organisation dans le cadre de la propreté et l’assainissement de la ville de Cotonou.

80 poubelles métalliques pour assainir la ville

Dans son intervention, le Maire Isidore GNONLONFOUN n’a pas tari d’éloges à l’endroit des donateurs et de leurs partenaires pour cette contribution, fort appréciable dans l’amélioration du cadre de vie de ses administrés. « La propreté est l’affaire de tous. Si chacun apporte sa contribution, nous allons relever le défi », a-t-il laissé entendre avant de rassurer que : « la Ville va saisir cette occasion pour démultiplier les poubelles publiques à Cotonou ». L’incivisme ayant la peau dure à Cotonou, l’autorité municipale n’a pas manqué d’évoquer la question.
Pour finir, elle a promis donner la main à l’association pour éradiquer de façon définitive, l’usage des sachets non biodégradables dans la ville.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer