Bénin

Kassa : sa trahison envers Boni Yayi malgré sa phrase fétiche, déplorée par un ancien collègue à l’ex ministre des mines

L’investigateur 8/08/2022 à 12:48

Très remonté contre le régime en place, l’ancien ministre Ganiou Soglo remet le couvert après une pause de quelques mois. Par le truchement de son passage en fin de semaine dernière sur un média, il a remis ses critiques vis-à-vis du régime, au goût du jour.

Après les couronnes tressées au chantre du Nouveau Départ, au cours de la visite du vernissage à la Marina dans la nuit du 26 mars 2022, l’ancien ministre Ganiou Soglo est redevenu critique à l’encontre du président Patrice Talon et ses soutiens. C’est le constat fait après sa récente sortie médiatique. Le vendredi 05 Août 2022, au cours de son émission, l’ancien ministre des sports n’a pas épargné les proches du président Patrice Talon. Dans son champ de mire, l’ancien ministre de l’énergie, des mines et de l’eau, Barthélémy Kassa.

| Lire aussi : Mitokpè : l’ex député se moque des leaders du Prd et de l’Up après l’annonce de la fusion entre les 02 partis

En effet, c’est encore frais dans les mémoires que sous le régime défunt, le député s’est illustré comme l’un des plus fidèles à Boni Yayi. Comme souvenir de sa loyauté d’ailleurs, c’était l’une de ses phrases de l’époque, restée dans les esprits : « Quand Yayi dit d’aller à gauche, on va à gauche ; quand Yayi dit d’aller à droite, on va à droite. Quand Yayi dit : “ couchez-vous pour que je passe ”, on se couche. C’est ça la fidélité. », a-t-il déclaré publiquement le 21 août 2015. Mais comme constat aujourd’hui, après le départ de l’ancien président du pouvoir, l’élu du peuple de Matéri lui a tourné dos. C’est ce que déplore son collègue du gouvernement d’alors, l’ex ministre Ganiou Soglo. En dehors de Barthélémy Kassa, il a rappelé aussi le comportement de certains proches de l’actuel pouvoir avant de donner son point de vue sur d’autres sujets phares de l’actualité nationale.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer