Monde

Etats-Unis : des inquiétudes pour la sécurité de l’investiture de Joe Biden

L’investigateur 12/01/2021 à 10:13

Environ 15 000 soldats seront déployés dans la capitale américaine pour la cérémonie de prestation de serment du nouveau président, Joe Biden.

Chad Wolf, ministre par intérim de la Sécurité intérieure des Etats-Unis, a annoncé lundi 11 janvier sa démission. Ce qui en rajoute aux inquiétudes concernant la sécurité de la cérémonie d’investiture du nouveau président américain Joe Biden, le 20 janvier à Washington.

Lire aussi : Deuil  : la police républicaine a enregistré le décès d’un agent ce dimanche

Cinq jours après l’intrusion violente de partisans de Donald Trump au Capitole, Chad Wolf a quitté son poste. L’ex-ministre a qualifié de "tragique" et "écœurante", l’intrusion des proches de Donald Trump alors qu’autour de lui responsables locaux et forces de l’ordre s’affairent à prévenir de nouvelles violences, rapporte Franceinfo.
« Un document interne de la police fédérale américaine (FBI) cité par plusieurs médias américains prévient que des supporteurs armés du président républicain pourraient participer à des manifestations dans les 50 Etats américains entre ce week-end et le 20 janvier ».

Le Pentagone a autorisé le déploiement de jusqu’à 15 000 soldats dans la capitale américaine pour la cérémonie de prestation de serment, parce qu’il a été critiqué pour avoir tardé à déployer la Garde nationale lors des violences du 6 janvier à Washingto.

Lire aussi : Bénin  : Théodore Holo contre la prorogation du mandat de Talon, lire ses explications

Déjà, des milliers de soldats de la Garde nationale y sont déjà présents et seront rejoints par d’autres le 20 janvier.

La maire de Washington, Muriel Bowser, a quant à elle annoncé avoir requis auprès du ministère de la Sécurité intérieure l’extension de la période de sécurité spéciale liée à l’investiture. Elle a aussi dit avoir demandé que l’état d’urgence soit déclaré en amont dans la capitale fédérale afin d’obtenir des fonds supplémentaires pour la sécurité, ce que Donald Trump a entériné lundi soir.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook