Bénin

Jihadisme : ‘’la situation est sous contrôle’’, selon le ministre de la défense Nouatin

L’investigateur 18/06/2022 à 18:12

Au cours de son passage sur la télévision nationale pour le compte de l’émission « LE GOUVERNEMENT EN ACTION » du Jeudi 16 juin 2022, Fortunet Alain Nouatin, ministre délégué auprès du président de la République chargé de la Défense Nationale est revenu de long en large sur la situation sécuritaire au Bénin. Il a dévoilé les efforts consentis pour sécuriser le pays pendant que le terrorisme monte en grade dans la sous-région.

Il est vrai que le Bénin est devenu la cible des terroristes depuis fin 2021 à ce jour, mais force est de constater que le gouvernement ne baisse pas les bras, puisqu’il s’emploie à lutter contre le phénomène. C’est ce qu’on peut retenir du passage du ministre délégué auprès du président de la République chargé de la Défense Nationale, Fortunet Alain Nouatin. Mieux, il sous-tend que la situation est sous contrôle. « Depuis une dizaine d’années, la bande sahelo saharienne est le théâtre d’attaques terroristes répétées. Ce mouvement dangereux est très bien suivi par le Chef suprême des armées, [le Président Patrice Talon, ndlr]. C’est pourquoi en 2018, le gouvernement a décidé de prendre des actions préventives. » a fait savoir M. Nouatin. Au passage, il renchérit : « De 2018 jusqu’à ce jour, le parc Pendjari et le parc W ont été occupés par l’armée pour prévenir l’avancée de cette menace sur le territoire national. La résultante est que, à ce jour, on ne peut dénombrer aucun gîte des terroristes sur le territoire béninois. »

| Lire aussi : Bénin : nouvelle promotion pour le syndicaliste Anselme Amoussou à Bruxelles, voir sa mission

Autre précision, le a déclaré : « Cependant, les incursions sur le territoire restent largement possibles. Mais, la situation est sous contrôle car le Chef de l’Etat a donné les moyens pour protéger nos soldats de façon individuelle et/ou collective. ». En gros on retient de son passage que le Bénin est bien contrôlé au plan sécuritaire. Mais il faut noter que des attaques terroristes ont été observées à plusieurs reprises. Elles ont occasionné des pertes en vies humaines dans le rang des forces armées béninoises (FAB) et des dégâts matériels enregistrés. Outre ce bilan, il y a un commissariat qui a été brûlé en mai dernier par des individus qui ont débarqué à moto dans la commune de Karimama.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer