Actualité

Igboho : le séparatiste nigerian en prison au Bénin est blessé à la cage thoracique et au bras

L’investigateur 15/10/2021 à 18:25

En prison au Bénin depuis le 26 juillet 2021, le séparatiste nigerian, Sunday Igboho est très malade. Le leader séparatiste yoruba n’est pas au mieux de sa forme, ce qui lui a valu un aller-retour entre la prison et l’hôpital ces temps-ci .

L’alerte a été donnée à travers un communiqué rendu public le mardi 05 octobre 2021 par son porte-parole Olayomi Koiki. Reçu sur Frissons Radio, Maître Ibrahim Salami a confirmé qu’il est « blessé au niveau du bras et de la cage thoracique ». Pour l’avocat béninois « ça va de mal en pire ». Poursuivant, il confirme qu’ « …il a échappé à la mort au Nigeria, en sautant de l’étage et est tombé dans la maison voisine. Il s’est alors blessé au niveau du bras et de la cage thoracique. « Malgré des demandes pour qu’on l’autorise à aller se soigner, cela a mis du temps », regrette Maître Ibrahim Salami. Alors qu’« il a une carte de résidence en Allemagne, une assurance et une sécurité sociale. Il aimerait aller en Allemagne se soigner en toute sécurité », a-t-il ajouté

| Lire aussi : Bénin : deux agents de santé déposés en prison pour exercice illégal en pharmacien

Admis aux soins à l’hôpital d’instruction des armées, Sunday Igboho et son conseil misent sur une évacuation sanitaire pour qu’il ait des soins adéquats. Fatigué et affaibli, il passe tout son temps couché. Sunday Igboho a été arrêté le 20 juillet au Bénin et poursuivi pour « association de malfaiteurs ».

| Lire aussi : Abomey-Calavi  : pose obligatoire de plaque sur les parcelles, un ultimatum aux propriétaires

Gardé à vue à la Brigade Economique Financière avant d’être présenté plus tard au procureur de la République, il sera placé sous mandat de dépôt. Mais de jour en jour, son dossier prend une autre allure parce qu’il y a quelques jours, de l’autre côté de la frontière, les populations qui le soutiennent ont demandé au gouvernement Béninois de libérer en menaçant de représailles, les Béninois vivant au Nigéria en cas de non libération.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook