Actualité

Glazoué : Tension entre policiers et zémidjan hier, un commissaire agressé, la route bloquée par une foule surexcitée

Deo Gratias HOUNKPATIN 17/05/2024 à 00:05

Une confrontation entre les agents de la Police républicaine et les conducteurs de taxi-moto a dégénéré ce mercredi 15 mai 2024 au marché de Glazoué, une commune du département des Collines située à environ 300 km de Cotonou. La situation a entraîné le blocage de la route menant vers Dassa-Zoumè, selon les sources de l’Investigateur.

En effet, le commissariat central de Glazoué avait interdit aux motocyclistes de circuler à l’intérieur du marché de la commune. Ils devraient garer leurs engins à l’extérieur et faire leurs courses à pied. Ce mercredi, le commissaire avait envoyé un de ses agents en mission dans le marché. Celui-ci a repéré un conducteur de taxi-moto qui avait dépassé la limite fixée. Lorsque l’agent a tenté de le rappeler à l’ordre, le motocycliste s’est opposé et a été soutenu par ses collègues zémidjan. La tension est montée et les conducteurs de taxi-moto ont commencé par menacer l’agent de police.

Une passante, témoin de la scène, a alerté le commissaire, qui s’est déplacé dans l’intention d’aller rétablir le calme. A son arrivée, le commissaire a constaté qu’un autre conducteur de taxi-moto circulait à l’intérieur du marché, en dehors du premier cas pour lequel on lui a fait appel. Il a tenté de le ramener à l’ordre, mais un 3è zémidjan est intervenu pour interroger le commissaire sur la raison pour laquelle il doit lui demander de ne pas rouler au-delà de la limite exigée. Lors des échanges, le conducteur venu soutenir son collègue a agressé le commissaire. Il lui aurait donné des coups au bras, selon les recoupements.

Le commissaire a alors demandé du renfort, appelant les agents de son commissariat ainsi que ceux des commissariats de Thio et de Sokponta. Ensemble, ils ont maîtrisé l’agresseur, ce qui a aggravé la situation. Les zémidjan, soutenus par une partie de la population, ont bloqué la route de Glazoué pour empêcher le transfèrement de l’agresseur interpellé vers Dassa-Zoumè. Face à la montée de la tension, le Directeur Départemental de la Police républicaine, les deux adjoints au maire de Glazoué et le préfet se sont rendus sur les lieux pour rétablir le calme. La route a finalement été dégagée. Le conducteur de taxi-moto, accusé d’outrage à agent, a été présenté au procureur ce jeudi.
Et heureusement dans un souci de ramener le calme, le procureur a été clément pour lui. Car, d’autres sources ont confirmé qu’il a été jugé et condamné à trois mois avec sursis.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook