Bénin

Fête du Vodoun au Bénin : les clarifications de l’ex-président Nicéphore Soglo

L’investigateur 11/01/2023 à 09:53

L’ancien président de la République du Bénin Nicéphore Soglo a profité de la célébration de la fête des religions endogènes pour s’exprimer à nouveau. Récemment, il l’a fait juste à quelques encablures des fêtes de fin d’année pour présenter ses meilleurs vœux au peuple. En outre, à l’occasion de la fête du vodoun, il revient à la charge en souhaitant non seulement ses vœux à la communauté traditionnelle, mais en justifiant le contexte dans lequel la fête du vodoun a été instaurée sous son règne. Lire sa déclaration.

Nicéphore Dieudonné SOGLO
Ancien Président de la République
Cotonou
Vœux du Président SOGLO à la communauté Vaudou du Bénin et du Monde
Cotonou le 10 janvier 2023
En ce jour du 10 janvier 2023, je tiens à souhaiter à toute la communauté des religions traditionnelles, mes Nicéphore Dieudonné SOGLO
Ancien Président de la République
Cotonou
Vœux du Président SOGLO à la communauté Vaudou du Bénin et du Monde
Cotonou le 10 janvier 2023
En ce jour du 10 janvier 2023, je tiens à souhaiter à toute la communauté des religions traditionnelles, mes meilleurs vœux de bonheur et de prospérité.
Cette journée est d’une grande importance pour notre combat pour la Renaissance Africaine. Les travaux de Tcheik Anta Diop ont prouvé à suffisance que l’Afrique abrite la plus ancienne civilisation de la planète. Il n’est un secret pour personne que nos cultes endogènes, malgré l’apparent mépris dont ils font l’objet de la part des religions révélées qui ont envahi notre continent depuis des siècles, continuent d’être un refuge spirituel incontournable pour les Africains.
L’objectif de l’instauration de cette journée est de sortir nos religions endogènes de leur statut de religions de rechange dont on a recours en cas de grandes difficultés.
Elles font partie intégrante de notre culture, de notre mode de pensée, de notre identité. Elle a résisté à toutes les tragédies que l’Afrique au sud du Sahara a connues depuis la traite négrière jusqu’au néocolonialisme en passant par le colonialisme, les guerres, les famines et la domination étrangère sous toutes ses formes.
Nous gardons espoir que cette journée pourra un jour être étendue à l’international à l’instar des autres célébrations religieuses.
En ce jour mémorable, je ne saurais oublier mes compagnons de départ dans cette aventure de Renaissance de notre continent en l’occurrence la plupart de mes collaborateurs du gouvernement après la Conférence Nationale de février 1990 notamment au sein du Gouvernement de Transition puis au Premier Gouvernement de l’ère du renouveau Démocratique. Mes pensées vont en effet à Marius Franscico, Aurelien Houessou, Mama Adamou Ndiaye et à tous les autres dont l’engagement dans ce renouveau n’ont jamais fait défaut. Comment pourrais-je passer sous silence ma compagne de vie, la Présidente Rosine VIEYRA SOGLO qui a rejoint nos ancêtres depuis le 25 juillet 2021. Cette célébration est aussi pour elle.
À toutes les Béninoises et à tous les Béninois, je souhaite une bonne fête des religions traditionnelles. Soyons en paix en cette période très sensible pour la vie de notre pays.
Vive nos cultes traditionnels
Hommages à nos ancêtres
Vive le Bénin.
Je vous remercie.
Nicéphore Dieudonné SOGLO
Ancien Président de la République



Culture


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer