Football

FFF : le football français au cœur d’une vaste polémique liée à l’alcool, suspections d'agressions sexuelles

L’investigateur 12/09/2022 à 15:28

Jeudi, So Foot a dévoilé dans son édition du mois justement intitulé « Ma fédé va craquer ! », les déboires et scandales qui émanent de la Fédération Française de Football depuis plusieurs années.

L’accusé au premier plan, le Président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët qui aurait à son actif, quelques actes s’apparentant à du harcèlement sexuel. « Il saute sur tout ce qui bouge », selon une ancienne employée. De plus, des messages comme « Vous êtes drôlement bien roulée, je vous mettrais bien dans mon lit » et plusieurs dans le genre auraient été envoyé par le patron de la Fédération à plusieurs femmes.

Problème récurrent à la Fédération, l’alcool

Parmi tous les maux dont a fait cas le magazine dans son numéro spécial, il y a l’alcool. So Foot révèle plusieurs éléments dans ce sens comme par exemple une anecdote survenue lors de la coupe du monde 2018. Après la victoire des Bleus en demi-finale face à la Belgique, lors d’une soirée organisée pour célébrer la qualification en finale, Florence Hardouin, directrice générale, aurait été très insistante auprès du préparateur physique de l’équipe de France Grégory Dupont qui refusait une coupe de champagne, refusant de boire devant les joueurs pour donner l’exemple. " Elle l’a tanné devant tout le monde, en mode : « Vas-y, bois-la, allez, allez ! » C’était très lourd. » Raconte un témoin. Le mensuel révèle également qu’Hardouin et Le Graët ont choisi de licencier plusieurs membres de façon assez injuste.

"... le football n’est plus une priorité à la fédération. "

Enfin, la situation de Bachir Nehar, intendant de l’Équipe de France pose également question. Ce dernier très proche des joueurs ne pouvait pas être du voyage pour le dernier Euro suite à une opération de la rétine l’empêchant de prendre l’avion. Les joueurs ont donc insisté pour que ce dernier les rejoigne en camping-car à Budapest. Situation provoquant quelques tensions entre Guy Stéphan et Didier Deschamps. "Depuis la victoire à la Coupe du monde 2018, on peut dire que le football est passé au second plan à la fédération. » C’est par ces mots d’une employée de la FFF que So Foot a décidé de conclure son enquête, rapporte Onzemondial.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer