Afrique/élection

Élu président en Algérie, Abdelmadjid Tebboune recueille 58,15% des voix

L’investigateur 13/12/2019 à 13:28

L’autorité de régulation des élections en Algérie vient de donner les premières tendances du scrutin qui s’est déroulé hier. Selon cette institution, Abdelmadjid Tebboune a été élu président dès le premier tour avec 58,15% des voix au terme d’une élection marquée par une abstention record.

Ancien premier ministre d’Abdelatif Bouteflika, Abdelmadjid Tebboune sera sans doute le prochain président de l’Algérie. Dès hier soir, son équipe de campagne revendiquait la victoire, alors que d’autres candidats qui ont pris part au scrutin, faisaient des déclarations contradictoires, laissant paraître qu’il y aura un second tour. Âgé de 74 ans, ce haut fonctionnaire de carrière succédera à l’ancien président Abdelatif Bouteflika, contraint à la démission. Plusieurs fois wali (préfet) et ministre, comme rapporté par RFI sur son site, il a été nommé Premier ministre de l’ex-président en 2017. Mais trois mois après, il a été démis de ses fonctions pour avoir tenu des propos sur la corruption, et s’être attaqué aux oligarques proches du chef de l’État, renseigne le média français. Membre du Comité central du FLN, donc proche du pouvoir, il est allé aux élections en indépendant. « Mais pour les contestataires, pour le Hirak, qui rejettent cette élection, il est, comme les quatre autres candidats qui briguaient le fauteuil présidentiel, un enfant du système ».
Rappelons qu’il a recueilli 4 945 116 voix sur 24 millions d’électeurs et 58,15% des suffrages et devance Abdelkader Bengrina (17%), Alis Benflis (10.55%), Azzedine Mihoubi (7,26%) et Abdelaziz Belaïd (6,66%).
Mais après ces premières tendances le peuple qui exigeait le report des élections pour plus de transparence, appelle déjà à descendre dans la rue.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer