Bénin

Divers : au milieu de trois femmes, Eric se livre à la délinquance qui finira par le conduire à la mort

Judicaël C. GBETO 4/09/2022 à 18:36

Les situations de la vie sont telles que tout se paie ici bas. C’est le cas dans cette histoire du nommé Éric qui trouva gratuitement la mort. Dans ce récit rapporté par Gaskiyani Info, le jeune Éric, étudiant s’est vu rejeter par ses parents, tous deux remariés. Il fit la connaissance de Colette son épouse qu’il abandonnera avec ses deux enfants pour des concubines qui par des manœuvres occultes le conduisirent à la mort par intoxication alimentaire. Lire les détails de l’histoire.

Eric jeune étudiant se débrouille pour vivre car ses parents se sont déjà séparés. Son papa a pris une nouvelle femme qui ne veut pas le sentir. Sentiment identique du nouveau conjoint de sa maman qui ne désire non plus le voir. Il devrait alors se débrouiller dans la vie sans le soutien de ses géniteurs.

Dans cette situation, il fait la connaissance de Collette jeune apprentie couturière. Cette dernière conduit Éric chez sa mère car elle est orpheline de père. Sans faire d’histoire, la maman de Colette qui se nomme Rose adopte Éric et a commencé par en prendre soin comme son propre fils. Collette a un grand frère étudiant et un petit frère apprenti mécanicien. Grâce au coup de pouce de dame Rose, Éric déjà en deuxième année d’université avant de la rejoindre arrive à finir les études supérieures en banque et finance. Et ce n’est pas tout, Colette l’amène très souvent au Saint sacrement afin d’évoquer la clémence du divin pour qu’il trouve du boulot. Par la grâce de Dieu, il se tape un poste dans une entreprise de téléphonie mobile. Après trois mois, la providence a fait son œuvre et il décroche un bon contrat avec un salaire intéressant. Dans la foulée, il joint l’acte à la parole en épousant Colette, sa dulcinée. Le jeune couple a eu deux enfants.

L’heure de la déroute de Éric ...

A un moment donné, Eric, l’homme docile à sa femme change de comportement en se transformant en un véritable « Don Juan ». M. se lance à la conquête des filles en ville. Après le boulot, il rentre à la maison se laver pour ressortir. Il met les jolis parfums et paf destination inconnue pour ne revenir qu’à une heure indue. Surpris par le comportement de son mari, Colette l’interpelle. Mais il a toujours des arguments pour se justifier. Passé cet épisode, Éric commence par passer la nuit dehors. Comme argument il évoque la permanence au service.

Ce qui pousse Colette a activé son réseau d’information. Elle découvre que son homme va passer la nuit chez Prisca qui travaille dans une banque de la place. Comme toute femme, elle a demandé des explications à son mari. Ce dernier lui a rappelé qu’elle est illettrée : « J’ai besoin d’une femme intellectuelle dans ma vie. Avec toi mon ascension professionnelle n’est pas certaine », lance Eric. « Je ne te dirai rien. Je laisse tout dans les mains de Dieu », répond Collette.

Après cette scène, il rejoint Prisca et abandonne collette et les enfants. Prisca, la nouvelle conquête appelle Colette et la menace. Pour finir avec sa coépouse qui n’a plus droit de cité elle a même conduit Éric chez un féticheur avec la photo de Colette pour l’envoûter. Malheureusement il y avait sur les lieux un frère du féticheur qui connait bien Collette. Après leur départ, il a expliqué de fond en comble la situation au féticheur et l’a convaincu de n’envoûter quiconque. Grâce à cette personne de bonne foi, Colette a eu la vie sauve.

Eric s’est creusé son propre tombeau ...

En matière de cuisine, Prisca se trouve dans la catégorie des femmes qui font le tour des bonnes dames pour se restaurer. Sa seule spécialité se résume à faire de l’omelette, tout le contraire de Colette qui est une excellente cuisinière. Pour manger à temps réel, cela devient compliqué pour Eric. Ayant du mal à bien manger à la maison, Eric est obligé de chercher ailleurs. Ayant fait du tort à Colette, il n’a pas voulu se faire excuser. Il jette alors son dévolu sur une autre conquête. Dans cette nouvelle aventure, il rencontre Clamine qui est aussi adepte des pratiques occultes. Quand Prisca a eu l’information de la nouvelle conquête de son mari, les problèmes commencent. Les deux femmes s’engagent dans un conflit sans merci. Des menaces et des envoûtements à n’en point finir. Prisca insinue qu’au pire des cas les deux vont perdre le mari. Clamine est aussi sur la même longueur d’onde. Dans cette lutte, Éric tombe malade et hospitalisé. Au bout de quelques jours, il meurt par intoxication alimentaire.

Moralité de l’histoire ...

L’ingratitude doublée de l’adultère conduit à la mort. Avant de poser un acte il faut réfléchir un tant soit peu. Eric a fait preuve de mauvaise foi. Comme l’a dit l’écrivain Hans Christian Andersen « La reconnaissance est la mémoire du cœur ». Malheureusement, il a oublié le dicton « La femme sage bâtit sa maison : l’insensée détruira de ses mains celle même qui était déjà bâtie. »




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook