Côte d’Ivoire

Découvertes d’armes de destruction chez Guillaume Soro, selon le procureur Adou

L’investigateur 27/12/2019 à 09:16

Le feuilleton Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire n’est pas prêt de livrer ses derniers épisodes. Au contraire, ça ne fait que commencer avec de nouvelles accusations du procureur, Richard Adou, qui a effectué une conférence de presse hier. A l’en croire, des armes de destruction massive auraient été retrouvées au domicile de Guillaume Soro qui serait en train de préparer un coup d’Etat. Des preuves qui existent et les armes ont été découvertes à la résidence de Guillaume Soro, sise dans le quartier luxueux de Marcory résidentiel, et chez certains de ses proches. Selon Richard Adou, les enquêteurs étaient sous les ordres du juge d’instruction. La fouille « a permis la découverte de 16 téléphones, 9 puces téléphoniques, un lot de communication radio, 5 gilets par balle, 4 treillis, 3 mitrailleuses de type 12-7, 6 caisses de munition de type 12-7, 4 RPG7, 13 rockets, 3 cache-flammes, 4 missiles antichars, 59 munitions AK, 19 chargeurs de kalachnikov AK47, 14 kalashnikov AK47, 2 caissettes de munitions et 1 seau rempli de munition AK47 ». En outre, l’ex-président de l’Assemblée nationale est également visé par une information judiciaire pour « détournement de deniers publics, recel et blanchiment de capitaux portant sur la somme de 1,5 milliard de francs CFA ». Cela fait suite à une plainte de « l’agent judiciaire du Trésor (AJT) contre messieurs Cissé Mory, Koné Kamagaté Souleymane, N’guessan Réné, la Société civile immobilière Ebure, Soro Kigbafory Guillaume ». Guillaume Soro pourrait encourir « la peine de prison à vie, si les faits pour lesquels il est poursuivi sont avérés », a conclu le procureur.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer